DÉBATS Emilie en Asie : portraits de femmes

 LES BATTANTES 

A Bangkok, il existe une multitude d’universités différentes. C’est dans cette ville que les familles estiment que leurs enfants ont le plus de chance de réussir leur carrière professionnelle. Après avoir montré mon passeport à l’université de Slipakorn, je me promène sur le campus et fais la rencontre de 6 étudiantes thaïs.

 

ETUDIANTES UNIVERSITE2

 

Saelim, Nantakan, Poorichaya, Panita, Yanisa et Sunisa ont entre 18 et 21 ans. Elles étudient l’anglais, l’économie, l’histoire et choisissent de payer un module supplémentaire afin de suivre des cours de français. Toutes rêvent de parcourir le monde et plus particulièrement la Corée, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Cambodge, la France et l’Australie. « Pour allier cette passion de voyage avec mon métier, je veux devenir hôtesse de l’air » s’exclament Saelim et Yanisa en cœur. Nantakan aspire à devenir avocate. Poorichaya, Sunisa et Panita souhaitent quant à elles, transmettre des valeurs et des connaissances à travers la profession d’enseignante d’histoire et d’anglais.

Selon elles, les droits des Femmes les plus importants tournent autour de l’éducation et du droit de travailler « afin d’être indépendantes financièrement et de pouvoir vivre de ce que l’on aime« . Elles ont une vision de la vie optimiste et s’estiment heureuses d’habiter dans une grande ville afin de pouvoir choisir leur formation à l’université.

Leurs sourires, leur chaleur amicale et leurs esprits de battantes font déjà d’elles 6 jeunes femmes engagées et déterminées à décrocher chacun de leurs objectifs personnels et professionnels ! 

 

Emilie Porée 50-50 magazine