Brèves Une présentatrice égyptienne, « victime » de violences conjugales

En Égypte, la journaliste Manal Agha est apparue à l’écran, le visage tuméfié, comme si son conjoint l’avait battue, pour présenter son émission « Samak Laban Tamr Hindi » (« Poisson, Lait, Tamarin »).

En réalité ses contusions n’étaient dues qu’à du maquillage, mais la journaliste souhaitait ainsi dénoncer les violences faites aux femmes en Égypte et encourager les victimes à en parler.

Près de la moitié des Égyptiennes sont victimes de violences conjugales