Brèves Mon cadeau pour Noël

De nombreux magasins continuent de vendre séparément les jouets pour filles et garçons. D’un côté les chasseurs de dragons, de l’autre les princesses, les kits ménage… Ce que les petites filles veulent avant tout, c’est davantage de liberté d’action, ne pas être bridées. 

Pour Georgette Sand, les jouets sont aussi un bel exemple de taxe rose alors que les femmes gagnent 24% de moins que les hommes.

Georgette Sand propose : que le rose ne soit pas une couleur réservée aux filles – la suppression des rayons différenciés filles/garçons dans les magasins, sites et catalogues de jouets – privilégier les packagings neutres – sus à la taxe rose sur les jouets ! Pourquoi les tricycles roses seraient ils plus chers que ceux pour garçons ?