Brèves Liberté pour les femmes iraniennes

Depuis son arrivée au pouvoir en 1979, la théocratie islamique des mollahs a décrété le port du voile obligatoire dans l’espace public en Iran. Dès 1979, les femmes iraniennes sont descendues, par milliers, dans les rues de Téhéran pour protester contre cette obligation vectrice d’apartheid sexuel. Depuis mai 2017, chaque mercredi, des femmes revêtent un voile blanc pour protester contre le port du voile obligatoire. En décembre 2017, Vida Movahed s’est postée sur un compteur et a agité son voile blanc au bout d’une perche. Elle a été immédiatement arrêtée.  Depuis, d’autres femmes l’ont imitée et le mouvement s’est étendu bien au-delà de Téhéran.

Nous, féministes et démocrates de France, apportons notre solidarité à ces femmes et à leur combat pour la liberté des femmes en Iran et, dans le monde. Nous demandons aux officielles françaises et particulièrement aux ministres françaises de ne pas se couvrir les cheveux lors de leurs visites en Iran.

Manifestation le jeudi 15 février à 13h devant l’ambassade d’Iran, 4 Avenue d’Iéna, 75016 Paris à  l’appel de la Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF), de son association membre, la Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie (LFID) et le soutien du Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme, de la Marche Mondiale des Femmes, des Effronté.e.s… Munissez-vous d’un bâton et d’un chiffon blanc.