Brèves Bilan 2017 de la Téléprotection grave danger

Le TGD vise à renforcer la protection de femmes en très grand danger, Grâce à un dispositif d’alerte via des téléphones portables, leur permettant d’aviser les services de police. Il s’agit d’assurer une protection aux bénéficiaires du dispositif, via un téléassisteur, 7 j/7, 24 h/24.

Ce dispositif, coordonné par l’Observatoire des violences faites aux femmes de la Ville de Paris, est le fruit d’un partenariat entre le Parquet et le Tribunal de Grande Instance de Paris, la Police nationale, la Ville et la Préfecture de Paris, le CR Ile-de-France, Orange,  Allianz assistance.

32 femmes ont été suivies en 2017, dont 11 situations antérieures prolongées du fait que le danger persiste et que la situation n’est pas encore stabilisée, 54 mineur.e.s protégé.e.s. 

Depuis le lancement du TGD en 2012, 70  personnes ont été admises au dispositif; 56 en sont sorties (danger écarté ou déménagement). 157  enfants mineur.e.s ont été concerné.e.s par la mise en protection de leur mère. Pour les 56 femmes qui sont sorties du dispositif :  la durée de l’attribution a varié de 1 à 38 mois. La durée moyenne est de 12 mois. La durée est supérieure à 6 mois pour 45 bénéficiaires (65 % des bénéficiaires). et supérieure à un an pour 24 bénéficiaires (35% des bénéficiaires).

Imprimer cet article