Articles récents "La guide de voyage" : une visite féministe de Paris

« La Guide de Voyage » de Charlotte Soulary vous propose une visite de Paris pas comme les autres. L’autrice de ce guide a arpenté les musées et s’est plongée dans la vie des femmes célèbres qui ont contribué au rayonnement de la ville-lumière. L’ouvrage propose de visiter la capitale sur les traces de Simone de Beauvoir, Louise Michel, Marie Curie, Joséphine Baker et bien d’autres encore.
Ce guide nous révèle les lieux où elles sont passées, cafés où elles avaient leurs habitudes mais aussi des informations pratiques et bien sûr de nombreux repères qui donnent des clés pour comprendre Paris du point de vue des femmes.
Envie d’une balade…
Rendez-vous sur le côté droit de la façade de l’Hôtel de ville de Paris, ne manquez pas les statues de l’écrivaine George Sand, seule femme du 19ème siècle à vivre de sa plume mais aussi Anne Boutet Mars, la comédienne sociétaire de la Comédie Française , ou encore Manon Roland, la salonnière (1) et figure de la Révolution française.
A ceux qui s’intéressent aux femmes dans l’histoire de l’art, vous ne pouvez pas passer à côté du Musée du Louvre, un lieu qui regorge de nombreuses figures féminines (statues, peintures…) comme « La Joconde » de Léonard De Vinci, l’oeuvre la plus célèbre du musée ou encore « La liberté guidant le peuple », représentant une femme brandissant un drapeau tricolore pour appeler au combat d’Eugène Delacroix.
Mais, ce guide nous révèle que seulement une vingtaine de peintures exposées dans ce musée a été réalisée par des femmes. Parmi elles, Elisabeth Vigée Le Brun, l’une des rares femmes peintres du 18ème siècle et portraitiste officielle de Marie-Antoinette.
…d’une pause littéraire
La guide vous propose des endroits de la capitale où vous trouverez votre bonheur, à commencer par la librairie de femmes dans le 6ème arrondissement, pour y acheter le « Deuxième sexe » de Simone de Beauvoir (si ce n’est pas déjà fait !) , La bibliothèque Marguerite Durand dans le 10ème arrondissement, remplie d’archives sur la lutte et l’histoire des femmes et la librairie Violette & Co, dans le 11ème arrondissement où vous trouverez des essais et des revues sur le féminisme.
Le guide s’arrête sur les cafés littéraires du quartier de Saint-Germain-des-Prés, lieu incontournable des artistes et des écrivain.n.es. Dans les années 1940, Simone De Beauvoir et Jean-Paul Sartre font du Café de Flore leur QG. Ici, ils passent la journée à travailler côte à côte. Le café des Deux Magots était aussi pendant des décennies un lieu de rencontres majeures, Elsa Triolet, Marguerite Duras, Jacques Prévert ou encore Pablo Picasso y avaient leur table.
Une mise en lumière des célèbres inconnues
L’autrice consacre aussi celles qui ne sont pas restées dans les mémoires mais qui pourtant, ont écrit des pages importantes de l’histoire de la capitale. Telle Marguerite de Rochechouart, l’une des abbesses de Montmartre, elle fait partie des rares femmes qui ont donné leur nom à une station de métro à Paris. Il y a aussi l’autrice militante martiniquaise Paulette Nardal, première femme noire à étudier à La Sorbonne, ou encore la suffragette Hubertine Auclert qui, au 19ème siècle, s’est battue pour obtenir le droit de vote pour les femmes.
Charlotte Soulary n’oublie pas les femmes immigrées engagées à la fois contre le racisme et le sexisme, les insurgées de la Commune de Paris ou encore les femmes qui exerçaient les métiers féminins d’antan comme les lavandières, blanchisseuses, vendeuses des Halles…
La guide est une belle occasion d’effectuer quelques escapades en famille et de mettre les femmes au cœur de votre voyage.
 
Pauline Mbock, 50-50 Magazine
1 Femme qui reçoit dans son salon
La Guide de Voyage – Paris, une nouvelle carte du monde », de Charlotte Soulary, éditions La Guide de voyage.
« La guide de voyage Paris » a reçu le Prix de l’action culturelle 2018 des Prix de l’innovation urbaine.

Imprimer cet article