Articles récents Nicole Teke: « l’esclavage moderne existe aussi dans les quartiers riches de Paris »

Une des batailles de l’ONG ActionAid Peuples Solidaires est de sensibiliser l’opinion publique aux nombreuses violations des droits que subissent les travailleuses domestiques. Elle se bat pour que le gouvernement français ratifie la convention 189 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), adoptée en 2011, qui offre une protection spécifique aux travailleuses domestiques. Nicole Teke, chargée de mission droits des femmes décrit la situation des 67 millions de personnes, dont 3,8 millions âgée de 12 à 14 ans qui, dans le monde, sont souvent victimes d’esclavage moderne.

 

 

Propos recueillis par Marie-Hélène Le Ny 50-50 magazine

 

Convention 189 de l’Organisation Internationale du Travail concernant le travail décent des travailleuses et travailleurs domestiques.

Pétition:  Des droits pour les travailleuses domestiques