Brèves En Arabie Saoudite la vie des militant.e.s des droits humains menacée par l’État

Être activiste pour les droits des femmes ou défendre les droits humains peut conduire en prison, voire dans les couloirs de la mort en Arabie Saoudite. Le royaume qui a développé son pouvoir sur les besoins d’énergie de la société occidentale, appuyé par son allié États-Unien, possède aussi les clés de la communication. Le jeune Prince Mohammed Bin Salman parle de moderniser et de libéraliser le royaume tout en maniant la force armée sans états d’âme et en arrêtant les militant.e.s féministes pour les droits des femmes en Arabie Saoudite.

Le modernisme du prince menace la vie d’Israa al-Ghomgham militante des droits humains ainsi que celle de ses quatre collègues activistes.