Brèves Mobilisation aux cotés des victimes d’un professeur accusé de harcèlement sexuel

En janvier 2017, Serge Dufoulon professeur à l’Université Grenoble Alpes (UGA), avait été sanctionné par procédure pour des comportements et propos s’apparentant à du harcèlement sexuel. Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) avait été saisi en appel, en sa formation disciplinaire. Le 10 juillet dernier, il a statué en faveur d’une relaxe de Serge Dufoulon.

Plusieurs associations qui accompagnent, depuis le début de l’affaire, les 12 étudiant.e. harcelées, le CLASCHES, l’AFS, l’ASES, ont publié ce 28 juillet une lettre ouverte qui conteste la décision du CNESER et sollicite de la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et du Président de l’université Grenoble Alpes qu’ils forment un recours en cassation de cet arrêt devant le Conseil d’Etat. La date limite pour former ce pourvoi est le 10 septembre, il est donc nécessaire de se mobiliser avant cette date.