Brèves Fermeture d’un lieu d’accueil pour les femmes victimes de violences à Lorient

Il y a quelques mois, une baisse de financements a causé la fermeture du lieu d’accueil de Lorient (Morbihan) pour les femmes victimes de violences conjugales. Cette fermeture prive la majorité de la population du département d’un lieu de proximité, le CIDFF qui gère ce centre ayant dû concentrer son activité à Vannes.

Cette fermeture est d’autant plus grave qu’un grand nombre de structures sont en difficultés faute de financements, alors que le nombre de plaintes pour violences sexuelles et sexistes ne cesse d’augmenter sur tout le territoire. En 2016, 123 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire, soit 1 tous les 3 jours.

Cette situation a poussé Laurence Cohen, sénatrice PC à interpeller Marlène Schiappa. Un collectif de femmes et d’hommes de toutes générations s’est également mobilisé, réclamant un plan de lutte contre les violences plus ambitieux, avec la réouverture de l’accueil de jour à Lorient mais aussi  la garantie d’un financement pérenne permettant d’assurer la continuité et le développement de tous les dispositifs d’accueil existants.