Articles récents Réseaulument Égalité, un réseau unique en son genre !

En octobre 2008, les premiers membres du Réseaulument Égalité s’engageaient à agir concrètement en faveur de l’égalité entre filles et garçons, femmes et hommes sur le territoire du Gers. Qu’en est-il 10 ans après ? Que s’est-il passé pendant 10 ans ? Que pouvons-nous dire de la place et du rôle de ce Réseaulument Égalité dans la construction d’un territoire plus égalitaire ? Quel est l’impact de ce réseau original ?

L’égalité, une politique publique …

Soulignons tout de suite, aspect souvent méconnu du grand public, que ce réseau s’inscrit dans le cadre d’une politique publique, celle de l’égalité entre femmes et hommes dont la Secrétaire d’Etat est Madame Marlène Schiappa. Depuis sa création, ce réseau a bénéficié d’un portage politique fort de la part des Préfets qui se sont succédés dans le Gers. Aujourd’hui, Madame Catherine Seguin, Préfète du Gers, apporte un soutien sans faille à cette dynamique.

Nicole Pascolini, Déléguée aux Droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes, est en charge de la mise en oeuvre de cette politique publique sur le territoire du Gers. C’est elle qui est à l’origine et qui pilote ce réseau, osons le dire, unique en France. Nicole Pascolini s’est adjoint les compétences d’ID3, organisme spécialisé sur les questions d’égalité, pour l’animation et la coordination du réseau. Alain TACHÉ, psychologue et docteur en sociologie de l’intervention, assure ce travail de mise en lien.

Un peu d’histoire …

A partir de 2004, Nicole Pascolini réunit un collectif de professionnel.le.s afin de les sensibiliser aux enjeux de l’égalité pour un territoire tel que le Gers. Chemin faisant, ces professionnel.le.s décident se retrouver régulièrement afin d’échanger des points de vue sur leurs différentes situations, de partager des outils et déjà mettre en œuvre des actions …. Le réseau était déjà là sans avoir encore la consistance qu’on lui reconnaît aujourd’hui.

Au fil du temps, le Réseaulument Egalité a pris forme. Premier pas : le collectif a co-construit une Charte qui est depuis le cadre formel au sein duquel les membres aujourd’hui agissent. Pas suivant : Créer une identité commune en référence aux valeurs et méthodes qui trament la Charte, c’est la naissance du « Réseaulument Egalité dans le Gers ». Un intitulé qui sonne comme une devise pour notre territoire. Les membres sont résolus, c’est-à-dire déterminés, à agir en réseau afin de vivre de manière plus égalitaire sur le territoire. Avec ce quasi slogan, nous avons aussi créé un logo qui sonne également comme un pari : L’égalité, Chiche !!

Le 23 octobre 2008, les premiers signataires étaient invité.es en préfecture pour s’engager officiellement à agir pour davantage d’égalité dans le Gers. Patric Jean, cinéaste engagé, réalisateur notamment du documentaire « La domination masculine » et auteur de « Les hommes veulent-ils l’égalité ? » a accepté d’être le parrain du réseau. Il soutient toujours davantage notre mouvement.

Aujourd’hui, dix ans après, le réseau compte 109 signataires de structures des mondes culturels, éducatifs, économiques, politiques, sportifs, associatifs, … (Education nationale 25 %; Services Etat – 13%, Social-7%, Insertion-11%, Entreprises-20%, Associations professionnelles-3%, Sport & culture-15%, collectivités territoriales-6 %).

Pour être signataire, chaque structure volontaire s’engage à en respecter les points suivants :

  • Délibérer au niveau des instances de direction de l’intérêt de participer au réseau ;

  • Désigner un.e correspondant.e ;

  • Définir et Mettre en œuvre au moins une action dans l’année ;

  • Participer a minima aux réunions des correspondant.e.s du réseau (5 réunions dans l’année) ;

  • Rendre compte, une fois par an de la conduite de son action et en faire l’évaluation

Les résultats et impacts …

Difficile de faire un choix parmi les centaines d’actions mises en œuvre. Les actions menées sont régulièrement récompensées par des prix emblématiques.

Le réseau a été labellisée en 2017 dans le cadre de la campagne « Sexisme par notre genre ! » comme une pratique inspirante.

L’agenda scolaire de l’Egalité a été réalisé par 350 jeunes et distribué gratuitement à près de 10000 lycéen.ne.s du département, à la rentrée scolaire 2014. Cet agenda a été distribué, grâce à Gisèle Biémouret, députée du Gers, aux membres du cabinet de la Ministre aux droits des femmes de l’époque.

« Liberté, Egalité, ….Clichés ! » est une pièce de théâtre co-écrite par les jeunes et leur enseignante, Agnès Espaignet, de la section théâtre de Pardailhan. Elle a été jouée devant plus de 2000 jeunes dans le Gers et en Maine et Loire. Les jeunes du Garros, dirigé par Patric Jean, ont filmé certaines scènes, alors que les jeunes du collège de Marciac et du lycée de Condom ont réalisé la musique. Le tout est accessible sur internet ou sous la forme d’un DVD comme support pédagogique.

Ce DVD avec d’autres outils pédagogiques pour traiter des questions d’égalité ont été réunis dans des mallettes pédagogiques à destination des professionnel.le.s. On y trouve aussi le jeu de plateau « Hommes-Femmes, même Je » réalisé par des élèves du lycée agricole Beaulieu Lavacant.

Les jeunes des lycées Lavacant, du Garros, de Pardailhan, de Condom, de l’Isle Jourdain ont obtenu sur plusieurs années des prix « Buzzons contre le sexisme » pour leurs réalisations audio-visuelles.

Le Comité Départemental Interministériel Droits des Femmes et Egalité – CDI/DFE qui réunit les correspondant.e.s de l’Etat a été le premier du genre en France. Il se donne pour mot d’ordre, « l’Egalité, l’État exemplaire » et met en œuvre en interne aux différents services et en direction du public des actions en faveur de l’égalité.

Le Club de responsables RH dans l’ouest du département a obtenu en 2017 le prix de la responsabilité sociétale des PME pour ses actions en faveur de l’égalité professionnelle. L’action « Entreprendre l’Egalité » permet d’accompagner plus de 40 entreprises sur le département dans la mise en œuvre de l’égalité professionnelle. Tout récemment, un temps fort a été organisé avec le concours de la Mairie de Nogaro, membre du réseau, et regroupant autour de 50 structures sur des ateliers afin de concevoir des actions sur le territoire du « Phare Ouest » comme l’aime à dire Monsieur Christian Peyret, maire de Nogaro.

Chaque année, le Festival En Mars’Elles marque à la manière du Réseaulument Egalité, la journée internationale des droits des femmes célébrée le 8 mars. En Mars’Elles est l’occasion pour le réseau gersois de sensibiliser le grand public aux enjeux de l’égalité entre femmes et hommes pour un mieux vivre en société. C’est aussi l’occasion de souligner la persistance de situations inégalitaires avec la volonté de remédier à ces situations.

Aujourd’hui, le Gers est, sur la Région Occitanie, le département qui compte le plus de femmes dans les instances de direction des associations sportives. Au plan national, le Gers compte le plus de femmes dans le volontariat « Sapeurs-Pompiers » (20% de femmes dans le Gers pour 13% au plan national).

En ce qui concerne les accords et plans d’actions égalité dans le secteur de l’entreprenariat privé, le Gers est le premier département de la Région Occitanie (79% des entreprises Gersoises de plus de 50 salarié.e.s dans le secteur privé ont signé un accord et/ou un plan d’actions en faveur de l’égalité professionnelle). Le Gers compte le réseau le plus structuré en matière de correspondant.e.s égalité au sein de l’Education Nationale (diagnostics, formations régulières, nombres d’actions, …). Il a devancé, plusieurs années avant, la demande de la Secrétaire d’Etat de créer un réseau de correspondant.e.s égalité éducation nationale dans chaque département.

Aujourd’hui, le réseau inspire d’autres pratiques. Sur l’Occitanie, la Délégation Régionale à l’égalité soutient la diffusion de cette pratique originale. Un peu plus loin, le département des Alpes-Maritimes, suite à la rencontre avec Nicole Pascolini, développe une dynamique similaire de décloisonnement et de mise en synergie des acteurs. En Maine et Loire, les échanges ont favorisé l’appropriation de la pratique gersoise.

La métaphore de la déambulation et du chemin collent bien à ce réseau. Le réseau avance sur les questions d’égalité avec les gens tels qu’ils sont, là où ils en sont sur le chemin. Il produit des actions, marque le chemin tout en modestie, sans flagornerie, sans leçon à donner mais avec obstination et rigueur.

Fort d’une centaine de membres, le Réseaulument Égalité propose tout au long de la journée du 16 octobre 2018 différentes animations qui permettront au plus grand nombre de réfléchir à l’égalité entre filles et garçons, femmes et hommes.

Alors, venez faire quelques pas avec eux, avec nous … 

 

Résealument Egalité 

 

Imprimer cet article