Brèves Une docteure condamnée pour avoir protégé des victimes

Une femme médecin du travail, la Docteure Karine Djemil, est empêchée d’exercer son métier, pour une période de six mois, pour avoir voulu protéger deux salariées ayant poursuivi leurs employeurs pour harcèlement sexuel. 

L’UGICT-CGT, qui réclame que justice soit faite, souligne que les employeurs mis en cause ont porté plainte auprès de l’Ordre des médecins pour la faire condamner sur un motif de procédure. Une expertise psychiatrique lui est également imposée, car elle aurait «interprété des faits et des attitudes anodins en leur prêtant une connotation sexuelle assez délirante !» Une juridiction d’exception remet ainsi en question le professionnalisme d’une femme médecin, dans une profession qui compte aujourd’hui 40% de femmes.