• kk

    Suzy Sepetchyan footballeuse professionnelle arménienne : « un jour on nous a donné un terrain avec des vaches, mais même avec des vaches on était contentes !»

    Suzy Sepetchyan est Arménienne, elle a débuté le sport à l’âge de 10 ans. Elle a tout d’abord pratiqué le handball puis l’athlétisme et le javelot. En Arménie, il est très mal vu, pour une fille, de faire du sport au-delà de 12 ans, à l’âge de la puberté, mais elle a continué. A 18 […]

  • Matilda

    « Matilda » : une plateforme éducative féministe et interactive

    En ligne depuis le 1er février, Matilda est une plateforme vidéo pédagogique, qui propose plus de 80 vidéos, quizz et autres outils à destination des professeur-e-s qui souhaitent compléter leurs cours. Centré autour de l’égalité des sexes, ce site met en lumière les femmes savantes et intellectuelles qui ont brillé dans une diversité de domaines […]

  • Harris4

    Quand la bataille contre le racisme d’Elisabeth Warren rencontre le sexisme

    Entre les signatures de décrets, les déclarations et tweets absurdes et les confirmations au Sénat des improbables nominé-e-s aux postes de ministres et secrétaires d’état de l’administration Trump, il est difficile d’oublier que le domaine de l’absurde racisme et sexisme a pris le pouvoir aux États-Unis. L’exemple de la sénatrice démocrate Elisabeth Warren, qui s’est […]

  • L-espoir-brise 4

    Louis-Pascal Jacquemond : L’espoir brisé. 1936, les femmes et le Front populaire 2/2

    Ce livre est passionnant, il se lit d’une traite tant il nous instruit sur les luttes, le statut professionnel, politique, syndical des femmes au temps du Front Populaire. C’est toute l’histoire récente des femmes, celle de nos grand-mères ou arrière grand-mères qui nous est décrite, expliqué, analysé. Louis-Pascal Jacquemond, historien féministe est membre de Mnémosyne, […]

  • LeNy_UnescoInfPluriellesFev2017-575 33333

    Infinités Plurielles : pour mettre en lumière des femmes de science

    En 2015, l’ONU décidait de faire du 11 février la Journée internationale des femmes et des filles de science. Pour sa seconde édition, la Commission nationale française pour l’Unesco a accordé son patronage à l’exposition Infinités Plurielles de Marie-Hélène Le Ny, 25 portraits de femmes de science. Elles sont informaticienne, biologiste, astro-physicienne, médecin-rhumatologue/astronaute…   Pour moi […]

  • Théâtre Dunois 6

    Le théâtre Dunois, une démarche originale qui lutte contre l’infantilisation du jeune public

    Le théâtre Dunois, dans le XIII° arrondissement de Paris, propose une programmation jeune public originale, qui repose essentiellement sur un refus d’infantilisation des enfants, et sur des spectacles « intellos » qui, loin de sous-estimer les jeunes spectateurs, les traitent au contraire comme personnes à part entière. Cette année, deux spectacles, Filles & Soie et Les Préjugés […]

Articles récents

DOSSIERS

Trump président : les droits des femmes en danger

trumpfem1

 

Le 8 novembre 2016, le système électoral américain a désigné Donald Trump comme prochain président des Etats Unis bien qu’il ait eu presque trois millions de voix de moins qu’Hillary Rodham Clinton.

Au lendemain des élections, la candidate après avoir dit dans son discours de défaite combien elle était désolée du résultat, a prononcé des paroles d’encouragement à l’intention des filles qui avaient été témoins de ces scènes de campagne. Hillary Clinton a pris un ton grave pour leur dire qu’elles étaient indispensables, qu’elles étaient fortes et qu’elles méritaient les mêmes chances dans ce monde.

Ces encouragements seront nécessaires car la campagne de Donald Trump et ses discours ont été fondés sur des éléments sexistes et racistes d’une violence inégalée, dans le but de réduire la place des femmes, des minorités, des immigrant-e-s, des LGBT, etc, dans sa société néo-libérale et souverainiste. Les nombreuses plaintes pour abus sexuel contre des femmes n’ont pas empêché la candidature et la sélection de Donald Trump. Bien au contraire, c’est le sexisme et le racisme décomplexés qui l’ont emporté.

Le candidat Trump est officiellement président et Mike Pence, vice-président, depuis le 19 décembre après le vote officiel du collège électoral. Celui-ci, une réminiscence de l’époque de l’esclavage et de la démocratie proclamée sous contrôle des hommes blancs propriétaires, est un système de grands électeurs repartis d’une façon inégale par Etat. Il permet aux propriétaires blancs des Etats du sud qui étaient principalement peuplés d’esclaves de garder une représentation importante. Ainsi il y a proportionnellement plus de grands électeurs dans des petits Etats du sud que dans les autres Etats. Une autre aberration du système, le candidat qui remporte l’Etat, même avec 1% d’avance, remporte toutes les voix du collège électoral de l’Etat. De plus, avec l’absence d’un système électoral uniforme et la suppression en 2013 du « Voting Rights Act » qui imposait une revue fédérale des changements de lois électorales dans les quinze Etats du sud et quelques comtés au nord, aux habitudes discriminatoires. Aujourd’hui accéder au bureau de vote et voter peut être très difficile pour les populations racialement et socialement déterminées, c’est ce qui est communément appelé méthode de suppression de vote. 

Maintenant, le résultat est clair même s’il n’est pas démocratique. L’administration Trump/Pence est en formation et les quelques postes pourvus jusqu’à maintenant montrent que même si le ton est stratégiquement changeant, les promesses de campagne outrancières formeront la politique des Etats-Unis pour les années qui viennent. Les élections ont donné les pleins pouvoirs à la branche dure des républicains, car ils contrôlent le Congrès ainsi que la Cour Suprême.

Les Etats-Unis vont entrer dans une période conservatrice et obscurantiste sans précèdent. Les impacts sur les droits des femmes, des minorités, et sur l’environnement sont difficiles à imaginer, c’est tout simplement une conception des droits communs aux êtres humains qui va être revue avec la nouvelle suprématie d’un petit groupe.

Les conséquences vont passer les frontières. Ce pouvoir aux multiples visages du conservatisme de marché va pervertir, avec autoritarisme, toutes les instances internationales. Le jeu des puissants lobbys plus ou moins visibles va continuer à s’attaquer avec encore plus de violence aux mécanismes régulateurs qui nous tirent vers des idéaux égalitaires.

Ce dossier entend montrer les différents aspects concernant les droits des femmes de la future présidence à travers des témoignages/reportages et des articles de fond.

Brigitte Marti 50-50 magazine

Dessin Pierre Colin-Thibert