• Bienvenue chez les masculinistes: misogynes et anti-féministes

    En septembre 2004, un homme déguisé en Batman escalade la façade de Buckingham Palace, d’où il déploie une banderole : « Les superpapas de Fathers-4-Justice luttent pour voir leurs enfants. » L’action fait connaître mondialement une lutte menée en faveur des droits des pères divorcés. Ne représentant qu’une minorité de la population, ces traditionalistes, machos décomplexés, prétextant leurs droits […]

  • Muriel Salmona : LE FIASCO D’UNE LOI CENSÉE RENFORCER LA PROTECTION DES MINEUR.E.S CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES 2/3

    Un avis du Conseil d’État du mois de mars 2018 sur l’inconstitutionnalité d’une présomption irréfragable ayant fait basculer le gouvernement qui s’est précipité pour faire machine arrière, alors qu’il aurait fallu déjà interroger le Conseil Constitutionnel et qu’il était parfaitement possible de sécuriser un texte de loi avec une infraction de crime de viol spécifique […]

  • Cécile Blatrix : « Il n’y avait rien sur Mai 68 dans mes livres d’histoire! »

    Cécile Blatrix, professeure de sciences politiques à AgroParis Tech, n’était pas née en 1968, ce sont les photos, les dessins de Mai 68 qui ont forgé son imaginaire. Des images masculines… jusqu’à aujourd’hui.     Marie-Hélène Le Ny 50-50 magazine

  • Les trois méthodes modernes de contraception masculine

    En dehors des méthodes naturelles, le coït interrompu et «l’abstinence» ainsi que le préservatif, il existe trois méthodes modernes de contraception à la disposition des hommes. La contraception masculine thermique (CMT), la contraception hormonale masculine (CHM) et la vasectomie. Vous ne les connaissez pas vraiment ? Normal, les médecins ne les prescrivent pas, les médias n’en […]

  • Muriel Salmona : LE FIASCO D’UNE LOI CENSÉE RENFORCER LA PROTECTION DES MINEUR.E.S CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES 1/3

      Stop aux violences faites aux enfants. Les viols que subissent les enfants pourront toujours être niés et rester impunis sous couvert d’une recherche cruelle et inhumaine de leur consentement à être pénétrés sexuellement. Il s’agit de la chronique d’un monde à l’envers où des adultes peuvent torturer sexuellement des enfants en toute impunité puisque […]

  • Quatre ans après, le génocide et le féminicide des Yézidis continuent…

    Nous rendons aujourd’hui hommage à la mémoire des victimes du génocide et du féminicide des Yézidis perpétré il y a quatre ans par l’État islamique et ses alliés, le 3 août 2014 à Shengal. Ce génocide perdure. Nous nous souvenons des femmes et enfants déportés et dont aucune trace n’a été retrouvée jusqu’à maintenant et nous saluons la […]

Articles récents

DOSSIERS

Mai 68 : sous les pavés les femmes...

 

Les femmes de 1968, elles étaient le deuxième sexe, enfermées dans une vie triste comme le souligne Geneviève Fraisse. Elles étaient gardées sous clef. Elles n’avaient pas le droit de disposer de leur corps, pas d’accès à l’avortement, la pilule était autorisée depuis l’année précédente, mais à quel prix !

La réforme des universités avec la réforme des logements universitaires du 13 et 14 février 1968 avait déjà allumé le feu de la révolte.

Elles travaillaient mais n’avaient que peu de droits et de protection contre le patriarcat. Les contraintes étaient fortes pour les femmes, du monde prolétaire, jusqu’au monde universitaire.

Elles ont pris la rue comme les hommes, mais elles n’étaient pas au micro.

Les mouvements de libération et les mouvements contre les guerres issues de la colonisation, avec la guerre du Vietnam comme point d’acmé, ont porté d’importantes nouvelles utopies face à un ordre établi sans avenir.

Mai 68, avec ses 10 millions de grévistes, les universités en rébellion, un mouvement international pour une transformation des rapports de force, a initié un nouvel esprit de révolte qui, pour les femmes, ne s’est pas arrêtée, prenant de multiples formes : toutes les formes du féminisme.

Ce combat est toujours d’actualité.

Ce dossier offre des témoignages et des éclairages de 2018 sur ces événements et un regard de femmes sur l’exposition des Archives Nationales, « 68, les archives du pouvoir. » L’ouverture de la majorité des archives des services de l’État a permis de présenter les documents du pouvoir parallèlement aux documents de la contestation.

Anne Zelenski, Genevieve Fraisse, Martine Storti, Catherine Beaunez … offrent des analyses et perspectives pour comprendre comment les femmes qui n’étaient pas à la tribune s’en sont rapprochées quelques années plus tard….

 

Brigitte Marti 50-50 magazine

 

Dessin extrait de l’album-BD de Catherine Beaunez :  » J’avais 15 ans en 68  »