• co-victimes

    L’enfer des enfants co-victimes de violences conjugales

    En septembre dernier, l’Observatoire Régional des Violences faites aux Femmes (ORVF) a présenté ses préconisations concrètes de réformes juridiques et institutionnelles pour permettre d’améliorer la protection et l’accompagnement de des enfants co-victimes. Ces préconisations sont issues du rapport préparé par un groupe de travail pluri-professionnel réuni au Centre Hubertine Auclert. En France, on estime que […]

  • Manifestation contre les violences faites aux femmes, 25 novembre 2016

    2017 : allons nous dire enfin stop aux violences contre les femmes?

    Le 25 novembre, journée internationale pour l’élimination des violences contre les femmes, arrive cette année dans une actualité brûlante. Deux semaines après que le viol d’une enfant de 11 ans ait été requalifié “d’atteinte sexuelle” par le parquet, des centaines de milliers de femmes victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles se mobilisent pour dénoncer publiquement […]

  • clef

    Nous n’attendrons pas un siècle !

    Le 20 novembre, le colloque annuel 2017 de la Commission européenne sur les droits fondamentaux commençait à Bruxelles . Alors que l’égalité entre les femmes et les hommes semble peu progresser et régresse même dans certaines parties de l’Union Européenne, la Coordination française du Lobby Européen des Femmes (CLEF) s’associe à la campagne du Lobby […]

  • TMTR une

    #TuMaimesTumeRespectes

    14 ans est l’âge moyen du premier baiser et 17 ans et demi celui du premier rapport sexuel. Plus d’1 jeune femme sur 7 déclare avoir subi des violences psychologiques, physiques ou sexuelles. 16% des agressions sexuelles au cours de la vie se déroulent entre 15 et 17 ans. Ces chiffres ont conduit le Centre […]

  • le magueresse

    Catherine Le Magueresse: « Le droit ne permet pas véritablement de poursuivre les violences sexuelles contre les enfants »

    Les dernières décisions de justice de Pontoise et de Seine et Marne ne font que révéler les manquements de la loi sur le traitement des affaires de viol d’enfant. A Pontoise le tribunal correctionnel parle d’atteinte sexuelle pour un viol, en Seine et Marne la cour d’assises a considéré que les conditions pour parler de viol […]

  • françoise héritier

    Disparition de l’anthropologue Françoise Héritier : hommage à une femme d’exception

    Françoise, La nouvelle de votre disparition vient de nous arriver et elle nous remplit d’une tristesse infinie. Vous étiez pour les femmes, et certains hommes, une puissante source d’inspiration pour penser les rapports humains et en particulier les modes de construction des rapports femmes/hommes dans le temps et l’espace et la dimension systémique, toujours à […]

Articles récents

DOSSIERS

Les femmes de la Méditerranée en mouvement

FFMED

 

Créé par des femmes déterminées à renforcer les mouvements en faveur de l’émancipation des femmes, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée soutient financièrement depuis 10 ans les associations qui œuvrent en ce sens dans les 21 pays de Méditerranée.

Grâce à sa longue expérience dans les mouvements de femmes de la région, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée a une connaissance concrète du travail et des difficultés que peuvent rencontrer les associations de femmes autour de la Méditerranée.

Conçu tout d’abord pour soutenir financièrement les associations de femmes, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée a étendu depuis, son champ d’action vers d’une part le renforcement de la relève générationnelle du mouvement des femmes et d’autre part la mise en réseau des associations.

Ainsi depuis 2011, il propose aux organisations de femmes de différents pays méditerranéens de se rencontrer autour d’un atelier de travail permettant l’échange et l’élaboration de réflexions stratégiques destinés à faire avancer la question de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Partant du constat que les femmes méditerranéennes rencontrent les mêmes difficultés, à des échelles différentes, le Fonds a déjà tenu 10 rencontres dans 6 pays : en Egypte, en Tunisie, en Algérie, en Croatie, en Libye et en France.

Le 5 juillet 2017, à Paris, la 10éme rencontre réunissait des participantes venues d’Italie, de Croatie, du Monténégro, de Bosnie, de Turquie, du Liban, de Palestine, d’Egypte, de Tunisie, d’Algérie, et du Maroc.

Ce temps dédié à la réflexion stratégique a permis aux participantes d’établir non seulement la liste des priorités pour les femmes qui défendent l’égalité et l’émancipation dans la région, mais de réfléchir à la mise en oeuvre d’un tissage et d’un brassage plus systématique entre activistes au niveau local, subrégional et régional afin d’asseoir les bases d’un réseau solide.

Elles travaillent dans un fonds de gestion participatif, un journal féministe, un collectif féministe sur le harcèlement de rues, elles sont élue au conseil municipal de leur ville, magistrate …

Rada Boric (Croatie), Nevin Öztop (Turquie), Amina Izaroukena (Algérie), Anware Mnasri (Tunisie) et Farah Barqawi (Palestine) témoignent de leur engagement.

50-50 magazine