• Exposition Mater[nité] – [No] mater

    Afin de conserver et transmettre la mémoire des expériences sensibles des femmes, nous avons imaginé cette exposition qui associe des paroles d’accouchées aux témoignages de nullipares . Maternité et non maternités ont les deux faces d’une même étoffe, qui se trament de manière subtile, selon une parentalité qui ne va pas de soi tant sur […]

  • Propositions de la FNCIDFF pour le Grenelle contre les violences conjugales

    La FNCIDFF (Fédération Nationale du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) se satisfait de la perspective du Grenelle lutte contre les violences conjugales qui se tiendra le 3 septembre prochain. Lors de la réunion préparatoire qui s’est tenue ce mardi 9 juillet sous l’égide de Madame Marlène Schiappa, Secrétaire d’État auprès […]

  • Lunise Marquis : “Notre priorité était de créer des places en crèche” (1/2)

    Lunise Marquis est adjointe à l’enfance, à la petite enfance et aux familles à la mairie du XIIème arrondissement de Paris depuis 2008. Quand elle prend ses fonctions à la délégation, le taux d’attribution de places en crèche était de 40% par rapport à la demande. Onze ans plus tard, il est de 70%.  Le […]

  • Troubles sexuels : quand les femmes ne sont pas soignées (2/2)

    15 % des femmes (ou personnes pourvues d’un appareil génital féminin), sont touchées par un trouble ou une maladie sexuelle au cours de leur vie. Et pourtant, qui parmi la population française en à connaissance ? Qui, parmi nous, sait ce que sont le vaginisme ou la vulvodynie ? Peu de monde. Force est de constater que ces […]

  • Un jardin pour Françoise Héritier

    Le 26 juin dernier avait lieu l’inauguration du jardin Françoise Héritier dans le 14ème arrondissement de Paris. Pour l’occasion, des proches, des politiques et des intellectuel.les se sont succédé.es pour rendre hommage à l’une des plus grandes anthropologues de son temps. Retour sur cette cérémonie. Un jardin partagé. C’est le lieu choisi par la mairie […]

  • Monsieur le Président, les violences ne prennent pas de vacances

    75 femmes sont mortes assassinées par leur conjoint ou leur ex-conjoint depuis le début de l’année. La mobilisation des familles endeuillées et des associations féministes a contraint le gouvernement à sortir de son mutisme. Nous demandions des mesures d’urgences. Nous avions des propositions précises. Le gouvernement annonce une réunion dans deux mois et des résultats […]

Articles récents

DOSSIERS

Femmes, travail, violences: pour changer l’équation

Il aura fallu 30 ans à la présentatrice de télévision Noëlle Noblecourt, débarquée de l’ORTF en 1964, pour expliquer que la véritable raison de son renvoi n’était pas une jupe trop courte mais bien «un ordre de coucher» du journaliste Raymond Marcillac. On peut parler de droit de cuissage qui bien sûr n’a jamais été un droit mais plutôt un fait coutumier. La philosophe Geneviève Fraisse parle de l’imaginaire du droit de cuissage qui réfère au droit du plus fort. Marie Victoire Louis dans son livre Le droit de cuissage. France 1860-1930 apporte les éclairages indispensables sur les origines des violences contre les femmes dans le milieu du travail.

 

Les harcèlements et autres violences contre les femmes sur les lieux de travail sont des réalités difficiles à dévoiler.

Notre dossier va explorer sous trois angles les violences contre les femmes sur le lieu de travail.

La réalité des violences

Les femmes souvent subordonnées et prises dans les contraintes économiques sous le contrôle patriarcal trouvent difficilement les moyens de révéler leurs souffrances au travail. Leurs témoignages parleront de la difficulté à dévoiler pour trouver justice. On parle aussi de sexisme bienveillant, fondé sur l’idée que les femmes ont besoin de protection alors qu’il maintient les femmes sous contrôle du protecteur. La révélation du secret des violences s’accompagne souvent de la perte de l’emploi.

Les facteurs de changement

Que font les entreprises? La question de l’égalité femmes/hommes revient dans le traitement des violences au travail. Quels sont les mécanismes à mettre en place pour induire le changement ?

Le cadre légal.

Rien ne peut se résoudre sans comprendre le cadre légal, son histoire. Les femmes de la révolution industrielle ont été projetées dans le salariat sans avoir obtenues certains droits, sans être libérées de la tutelle masculine, de la dépendance juridiquement prescrite des pères, maris et donc des patrons. L’accès et les conditions d’accès à la justice sont des variables d’ajustement dans les situations de violences au travail.

Brigitte Marti 50-50 magazine

Dessin : Pierre Colin Thibert 50-50 magazine

Ce dossier est réalisé avec la collaboration de la juriste Catherine Le Magueresse