Articles récents

DOSSIERS

Après #metoo, avons-nous plus d'alliés pro-féministes ?

Nous présenterons dans ce dossier des portraits d’hommes engagés pour l’égalité réelle.

Depuis notre dossier de 2012 sur les hommes pro-féministes, la situation a-t-elle évolué ? On avait déjà fait le constat à l’époque qu’ils ne sont pas légion.

Aujourd’hui après #metoo, pouvons nous compter sur les hommes pour soutenir les femmes, le féminisme et en fait les droits humains pour toutes puisque c’est vraiment de
cela qu’il s’agit ?

Un oui sans réserve n’est pas possible : en effet, il y a eu progrès mais la réponse reste nuancée. Des voix masculines se sont élevées parmi les intellectuels, quelques hommes médiatiques du monde de l’art, du spectacle et de la politique. Des hommes « ordinaires » de certains collectifs se sont organisés pour lutter contre les violences faites aux femmes. Ils ne sont cependant pas la majorité et il y a encore des résistances.

Il y a eu trois réactions à #metoo :

1- Moi je ne suis pas comme ça et je ne me sens pas concerné.
2- Je me rends compte de l’ampleur du problème et je le prends en compte
individuellement.
3- Je me rends compte qu’il y a un vrai problème de société . Il n’est pas réglé et c’est un
problème de justice sociale que les hommes doivent prendre en compte.

Cette troisième réaction a heureusement été partagée par certains mais reste insuffisante. Des résistances incarnées en particulier par les mouvements masculinistes sévissent encore.

Nous avons malgré tout matière à nous réjouir car dans la rue lors de la manifestation du 23 novembre, il y avait un tiers d’hommes plutôt jeunes aux côtés des femmes et que ces jeunes s’expriment dans des collectifs contre le patriarcat comme le #CHAP par exemple. Nous donnons la parole à certains d’entre eux dans ce dossier : ils agissent dans leur domaine respectif pour faire avancer l’égalité réelle. Ce sont des hommes inspirants.

Auparavant nous souhaitons mettre en lumière les précurseurs féministes du passé.

Roselyne Segalen 50-50 magazine