• 8 mars droits des femmes institut du genre en géopolitique

    Une journée ne peut suffire à insuffler les changements requis en faveur des droits des femmes

    En ce 8 mars 2021, nous célébrons la journée internationale des droits des femmes. Or, la COVID-19 nous l’a rappelé : bien que les femmes assurent un rôle central dans nos sociétés, leurs droits restent fragiles et bafoués. Selon le Global Gender Gap Report de 2020, un siècle serait nécessaire avant d’atteindre l’égalité femmes-hommes dans […]

  • éduquer égalité éducation sexualité

    Eduquer à l’égalité dans la sexualité pour prévenir les violences

    Cette année, la Mairie de Paris consacre le mois de mars au thème de l’éducation des jeunes à l’égalité dans la sexualité. En amont de la journée du 8 mars, une conférence interprofessionnelle était organisée. A travers les thèmes des stéréotypes, du consentement ou encore de l’orientation sexuelle, les différent·es intervenant·es ont parlé de leur […]

  • enquête FGE égalité

    Enquête exclusive : un consensus mondial en faveur de l’égalité femmes/hommes

    En vue du Forum Génération Égalité (FGE), Focus 2030 et Women Deliver publient un rapport édifiant sur l’engagement des citoyen·nes de 17 pays en faveur de l’égalité femmes/hommes. Ce sondage de grande ampleur montre ce que les citoyen·nes attendent de leur gouvernement en matière de lutte contre les inégalités de genre, notamment en ces temps […]

  • Technologies égalité

    Technologies et innovations pour l’égalité entre les femmes et les hommes

    D’ici la tenue du Forum Génération Égalité (FGE) en juin à Paris, le gouvernement continue d’informer le grand public sur les enjeux de cet événement féministe, à travers une série d’échanges en ligne, menés par Delphine O, Ambassadrice et Secrétaire générale du FGE. Le Secrétariat général du FGE a organisé une série d’événements dédiés aux […]

  • 8 mars

    8 mars : rejoignons les manifestations des 1er·es de corvée !

    Pour le 8 mars 2021, les syndicats appellent à une journée de mobilisation et de grève nationale dans le secteur de la santé, du médico-social et du social. POUR LES DROITS DES FEMMES, DES MOYENS POUR L’HÔPITAL, LA SANTÉ ET LE SOCIAL Sortie prématurée de l’hôpital, éloignement des lieux de consultation, de soins, liste d’attente […]

  • Patricia Constantini

    Patricia Costantini : “Le sport a été construit par les hommes et pour les hommes” 1/2

    Patricia Costantini est cadre technique nationale du sport, elle a notamment été entraineure nationale de volley-ball féminin et directrice technique nationale de la Fédération française de triathlon. Depuis des années, elle observe et dénonce le sexisme qui sévit dans le sport que ce soit en termes de créneaux horaires, rémunération, qualité d’encadrement, moyens de transport […]

Articles récents

DOSSIERS

Après #metoo, avons-nous plus d'alliés pro-féministes ?

Nous présenterons dans ce dossier des portraits d’hommes engagés pour l’égalité réelle.

Depuis notre dossier de 2012 sur les hommes pro-féministes, la situation a-t-elle évolué ? On avait déjà fait le constat à l’époque qu’ils ne sont pas légion.

Aujourd’hui après #metoo, pouvons nous compter sur les hommes pour soutenir les femmes, le féminisme et en fait les droits humains pour toutes puisque c’est vraiment de
cela qu’il s’agit ?

Un oui sans réserve n’est pas possible : en effet, il y a eu progrès mais la réponse reste nuancée. Des voix masculines se sont élevées parmi les intellectuels, quelques hommes médiatiques du monde de l’art, du spectacle et de la politique. Des hommes « ordinaires » de certains collectifs se sont organisés pour lutter contre les violences faites aux femmes. Ils ne sont cependant pas la majorité et il y a encore des résistances.

Il y a eu trois réactions à #metoo :

1- Moi je ne suis pas comme ça et je ne me sens pas concerné.
2- Je me rends compte de l’ampleur du problème et je le prends en compte
individuellement.
3- Je me rends compte qu’il y a un vrai problème de société . Il n’est pas réglé et c’est un
problème de justice sociale que les hommes doivent prendre en compte.

Cette troisième réaction a heureusement été partagée par certains mais reste insuffisante. Des résistances incarnées en particulier par les mouvements masculinistes sévissent encore.

Nous avons malgré tout matière à nous réjouir car dans la rue lors de la manifestation du 23 novembre, il y avait un tiers d’hommes plutôt jeunes aux côtés des femmes et que ces jeunes s’expriment dans des collectifs contre le patriarcat comme le #CHAP par exemple. Nous donnons la parole à certains d’entre eux dans ce dossier : ils agissent dans leur domaine respectif pour faire avancer l’égalité réelle. Ce sont des hommes inspirants.

Auparavant nous souhaitons mettre en lumière les précurseurs féministes du passé.

Roselyne Segalen 50-50 magazine