Femmes, travail, violences: pour changer l’équation

Il aura fallu 30 ans à la présentatrice de télévision Noëlle Noblecourt, débarquée de l’ORTF en 1964, pour expliquer que la véritable raison de son renvoi n’était pas une jupe trop courte mais bien «un ordre de coucher» du journaliste Raymond Marcillac. On peut parler de droit de cuissage qui bien sûr n’a jamais été un droit mais plutôt un fait coutumier. La philosophe Geneviève Fraisse parle de l’imaginaire du droit de cuissage qui réfère au droit du plus fort. Marie Victoire Louis dans son livre Le droit de cuissage. France 1860-1930 apporte les éclairages indispensables sur les origines des violences contre les femmes dans le milieu du travail.

 

Les harcèlements et autres violences contre les femmes sur les lieux de travail sont des réalités difficiles à dévoiler.

Notre dossier va explorer sous trois angles les violences contre les femmes sur le lieu de travail.

La réalité des violences

Les femmes souvent subordonnées et prises dans les contraintes économiques sous le contrôle patriarcal trouvent difficilement les moyens de révéler leurs souffrances au travail. Leurs témoignages parleront de la difficulté à dévoiler pour trouver justice. On parle aussi de sexisme bienveillant, fondé sur l’idée que les femmes ont besoin de protection alors qu'il maintient les femmes sous contrôle du protecteur. La révélation du secret des violences s’accompagne souvent de la perte de l’emploi.

Les facteurs de changement

Que font les entreprises? La question de l’égalité femmes/hommes revient dans le traitement des violences au travail. Quels sont les mécanismes à mettre en place pour induire le changement ?

Le cadre légal.

Rien ne peut se résoudre sans comprendre le cadre légal, son histoire. Les femmes de la révolution industrielle ont été projetées dans le salariat sans avoir obtenues certains droits, sans être libérées de la tutelle masculine, de la dépendance juridiquement prescrite des pères, maris et donc des patrons. L’accès et les conditions d’accès à la justice sont des variables d'ajustement dans les situations de violences au travail.

Brigitte Marti 50-50 magazine

Dessin : Pierre Colin Thibert 50-50 magazine

Ce dossier est réalisé avec la collaboration de la juriste Catherine Le Magueresse

Violences sexistes ou sexuelles sur le lieu de travail : les obligations des entreprises

En 1992, le harcèlement sexuel fait son entrée dans le Code du travail. Les employeuses/employeurs seront désormais contraint.es d’agir contre […]

Hélène: “ma DRH m’a expliqué que mon poste avait été donné à celui qui m’avait remplacé pendant mon congé maternité”

Les femmes enceintes employées bénéficient d’une protection légale qui leur garantit de retrouver leur poste au retour des congés maternité. […]

Violences au travail, rendre audible la parole des femmes

“Le corps est au centre de toute relation de pouvoir” écrivait Michelle Perrot dans sa préface du livre de Marie-Victoire […]

Violence et harcèlement dans le monde du travail : l’OIT agit.

Un siècle après sa création, 61 ans après la Convention n°111 concernant la discrimination, la Conférence générale de l’Organisation Internationale […]

Une psychologue face au harcèlement au travail

Leila Belhaouari est psychologue depuis 10 ans. Spécialisée en clinique du travail, elle assiste des collectifs de soignant.es et de […]

Pauline : «on ne m’écoutait pas, on me coupait la parole alors que le stagiaire, lui, on l’écoutait»

Pauline a fait 5 ans d’études. Un BTS communication visuelle, une prépa en arts plastiques puis de nouveau deux ans de […]