Brèves Le Prix Simone de Beauvoir récompense Ludmila Oulitskaïa

Aujourd’hui, le Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes est remis à Ludmila Oulitskaïa au Café des Deux-Magots, à Paris.

Ce prix, créé en 2008 pour le 100e anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir veut récompenser les œuvres et les actions de femmes et d’hommes qui contribuent à promouvoir la liberté des femmes dans le monde.

Soutenu par Culturesfrance (L’Institut français), le Centre national du livre, les Editions Gallimard et l’université Paris-Diderot, le prix de 30 000 euros est décerné chaque année à des lauréat-e-s élu-e-s par un jury international.

Le jury, estimant « qu’il était important d’encourager la créativité des femmes, dans laquelle se manifeste et s’affirme leur émancipation[…] », a choisi de récompenser cette année une personnalité culturelle.

Ludmila Oulitskaïa est née en 1943 en Azerbaïdjan où ses parents avaient été évacués pendant la guerre. Elle a a grandi à Moscou et fait des études de biologie et de génétique. Elle perdra sa chaire de génétique en raison de sa proximité avec les dissidents.

Depuis 1980, elle se consacre exclusivement à la littérature. Récompensée par plusieurs prix littéraires internationaux, elle a publié en 2010 Les Sujets de notre tsar.