Brèves Yvette Roudy et Danielle Bousquet veulent un Conseil constitutionnel paritaire

Yvette Roudy, présidente d’honneur et fondatrice de l’Assemblée des femmes, et Danielle Bousquet, présidente, s’interrogent aujourd’hui sur la composition « à 82% masculine » du Conseil constitutionnel.

S’indignant de la dernière décision du Conseil d’abroger immédiatement la loi sur le harcèlement sexuel, « laissant les faits de harcèlement sexuel impunis », elles déclarent : « Hier la loi sur l’inceste était abrogée, aujourd’hui la loi sur le harcèlement sexuel, et peut-être même demain la loi sur l’accouchement sous X (*). L’Assemblée des femmes s’étonne de la constance avec laquelle ce corps de “sages” semble viser avec détermination la liberté des femmes à disposer de leur corps ».

Demandant à François Hollande « de confirmer sa volonté à faire appliquer le principe de la parité dans les grandes instances de la République, notamment le Conseil constitutionnel », elles précisent que « ce seront donc trois femmes qui devront être nommées au prochain renouvellement en 2013 ».

(*) Demain, le Conseil constitutionnel examinera en audience publique une question prioritaire de constitutionnalité portant sur la loi sur l’accouchement sous X.

Imprimer cet article