Sport Un carton rouge à la prostitution pendant les événements sportifs

cartonrouge2Visuel de la campagne du Lobby européen des femmes : «Jouez le jeu. Soyez fair play. Dites NON à la prostitution».

A l’approche de deux événements sportifs majeurs, le Championnat de football de l’UEFA, disputé en Ukraine et en Pologne, et les Jeux Olympiques de Londres, le Lobby européen des femmes a décidé de sortir un carton rouge à la prostitution. En effet, ce genre de manifestation est régulièrement assorti d’une hausse du nombre de prostituées.

En 2006, lors de la Coupe du monde de football en Allemagne, les autorités avaient relevé cette augmentation. La même observation avait été faite par les autorités sud-africaines pour le même événement, quatre ans plus tard, en 2010.

A l’approche d’événements sportifs de cette ampleur, de nouvelles agences spécialisées dans le recrutement de jeunes femmes voient peu à peu le jour afin de proposer une offre « satisfaisante » de prostituées. Des signes qui indiquent donc déjà une hausse à venir du nombre de prostituées à Londres.

Face à ce constat, le Lobby européen des femmes est bien déterminé à lutter contre cette forme de violence faite aux femmes pendant ces manifestations sportives, notamment en bannissant les lieux communs communément admis dans les médias, comme l’indique Viviane Teitelbaum, vice-présidente du Lobby européen des femmes :

« Les médias continuent à banaliser l’idée que les manifestations sportives peuvent être l’endroit d’une demande de prostitution. Nous avons besoin de bâtir de nouvelles formes de masculinité qui respectent les droits et la dignité des femmes et stimulent l’égalité entre les femmes et les hommes ».

Les Jeux Olympiques et l’Euro 2012 de football sont des tribunes adéquates pour dénoncer la prostitution et plus largement les inégalités qui touchent les femmes. C’est d’ailleurs pour cette raison que 21 parlementaires européen-ne-s, 19 femmes et 2 hommes (un Suédois et un Irlandais), issu-e-s de neuf pays, ont rejoint le combat mené par le Lobby.

Pour Sophie Auconie, membre du nouveau centre, présidente de l’intergroupe informel « Les amis du sport » au Parlement européen et membre de la Conférence nationale du sport, la prostitution représente l’inverse des valeurs du sport :

« Je ne peux que m’indigner contre cette atteinte aux droits des femmes et aux droits de l’Homme. Les événements sportifs européens rassembleurs que sont les JO de Londres et l’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine ne doivent pas être la cause de l’augmentation du trafic des êtres humains destinés à la prostitution. C’est pourquoi je soutiens la campagne du Lobby européen des femmes et donne un carton rouge à la prostitution lors des événements sportifs ».

Le sport, lieu d’échanges et de rassemblement, devrait également montrer l’exemple en matière de dignité et d’égalité entre les femmes et les hommes. C’est aussi une dénonciation de la banalisation de la prostitution qui est pointée du doigt à travers cette campagne.

« Les événements sportifs ne peuvent en aucun cas être utilisés comme un prétexte pour tolérer l’exploitation sexuelle, précise Anna Hedh, députée suédoise du parti social des travailleurs. L’égalité entre les femmes et les hommes se doit d’être présente au-delà des stades pour s’étendre à tout ce qui concerne de près ou de loin l’événement sportif en question. »

Promouvoir l’égalité est donc un enjeu majeur dans les manifestations sportives : lutter contre la prostitution dans le sport c’est aussi promouvoir « un idéal de société où le sexe ne détermine plus la vie des individus, pour Nicole Kiil-Nielsen, députée française d’Europe Ecologie-Les Verts. La prostitution est une violence, et elle n’a pas sa place dans une société qui aspire à l’égalité entre les femmes et les hommes.»

Afin d’appuyer son action, le Lobby européen des femmes, a réalisé la vidéo Sport, sex and fun, visant à sensibiliser le public à la question de la prostitution pendant les manifestations sportives.

Pour accroître la visibilité de sa campagne, le Lobby européen des femmes propose à chacun-e d’envoyer par email, une photo, carton rouge en main, pour dire « non » à la prostitution !

Marina Corvillo – EGALITE

 —