Sport Najat Vallaud-Belkacem reçoit l’Olympique lyonnais féminin après son triplé historique

Najat Vallaud-Belkacem reçoit l'Olympique lyonnais féminin.

 Le 3 juin 2012, ministère des Droits des femmes.

Le 2 juin à Bondoufle (Essonne), devant 7 000 spectateurs, l’Olympique lyonnais (OL)  féminin a gagné 3-0 contre l’équipe FCF Juvisy Essonne, décrochant un sixième titre de championne de France consécutif. L’équipe black, blanc, beur féminine de l’OL a tout gagné cette saison, réalisant un triplé historique : le Championnat de France, la Coupe de France et la Ligue des Champions (*) !

« La Lyonnaise que je suis ne pouvait rester indifférente à ce triple exploit ! » Dimanche matin, la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem recevait l’équipe au grand complet, son staff, ainsi que le très égalitaire président de l’OL, Jean-Michel Aulas.

Ce dernier se bat depuis des années pour imposer le foot féminin à Lyon et à la Fédération française de football, avec conviction et sans paternalisme. « J’ai réussi avec les femmes, ce que je n’ai pas réussi avec les hommes », dit celui qui voit ses joueuses comme des ambassadrices internationales du foot féminin.

Thierry Rey, ancien judoka de haut niveau, nouveau conseiller sport du président François Hollande, était également présent.

Valérie Bernis, directrice générale adjointe de la communication et du marketing de GDF-Suez accompagnait l’équipe. En dehors de son soutien au tennis féminin depuis 20 ans, le groupe parraine en effet l’équipe féminine de l’OL. Un exemple à suivre car le sport au féminin est très peu financé aussi bien par les entreprises que par les fédérations.

  • Invisibilité des sportives dans les médias
  • Même si la une du Progrès et de l’Equipe était consacrée dimanche à la victoire de l’OL féminin, très peu de médias étaient présents au ministère des Droits des femmes pour relater le parcours exceptionnel de ces footballeuses. Constat récurent d’un monde médiatique qui ignore encore et toujours le sport décliné au féminin. Selon le baromètre de la diversité du CSA, en 2009, seules 9 % de femmes étaient présentes dans les émissions sportives à la télévision française.

Comme le rappelait la ministre, les Lyonnaises ont marqué 119 buts et encaissé seulement trois dans toute la saison. Un exploit qui pour Najat Vallaud-Belkacem est « un symbole pour toutes les femmes – et tous les hommes – qui pensent encore que certaines activités sont interdites aux femmes, ou qu’elles ne sauraient jouer qu’un rôle mineur, anecdotique ! ».

Pour la ministre, ces femmes sont un exemple pour toutes les petites filles, celles qui veulent faire du football et celles qui veulent accéder à des métiers inaccessibles, réservés à l’autre sexe. « La société s’adaptera, changera, et deviendra plus égalitaire », a-t-elle affirmé, rappelant qu’il reste encore néanmoins des places à conquérir dans les fédérations sportives, tous sports confondus, au sein desquelles seulement une dizaine de femmes sont dirigeantes.

Caroline Flepp – EGALITE

(*) La Ligue des champions féminine est une compétition annuelle de football féminin mettant en prise les meilleurs clubs européens champions dans leur pays où ceux-ci sont affiliés à l’Union des associations européennes de football (UEFA).

La Coupe de France de football féminin est une compétition à élimination directe ouverte à tous les clubs, toutes divisions confondues, de football féminin français qui est organisée par la Fédération française de football (FFF) et ses ligues régionales. 

Le Championnat de France de football féminin, aussi appelé Division 1, est le tournoi de football féminin français le plus important, dans lequel s’affrontent 12 équipes qualifiées.