Brèves Génération précaire : «les stagiaires enfin protégé-e-s du harcèlement sexuel»

Le mouvement Génération précaire, qui entend réformer le statut des stagiaires, se réjouit que l’article L. 053-2 et l’article 6 du projet de loi sur le harcèlement sexuel, examiné à l’Assemblée nationale le 24 juillet prochain, prennent en compte les périodes de stages ou de candidature à un stage :

« Génération précaire se félicite de cette nouvelle victoire contre l’état de précarité réservé aux plus de 1,5 million de stagiaires par an. Par ce vote les parlementaires reconnaissent enfin que les stagiaires sont confrontés aux mêmes difficultés que n’importe quel salarié en situation de travail. »

Néanmoins, le mouvement ne baisse pas les bras concernant ses autres revendications :

« Les stagiaires sont toujours exclus de la protection générale qu’offre le droit du travail et sont toujours privés de protection sociale : ni cotisation retraite ni cotisation chômage pour ceux que l’on peut toujours faire travailler pour un tiers du Smic. Cette situation précarise la jeunesse en cannibalisant tous les postes juniors et génère un dumping social qui pèse sur toute la population. »

Pour Génération précaire, il faut « remédier au bizutage social dont sont victimes les stagiaires : meilleure rémunération, application du droit du travail et articulation apprentissage et stage pour améliorer l’insertion professionnelle ».

Imprimer cet article