Brèves La grève du sexe comme arme de lutte

Le 26 août, des femmes du collectif “Sauvons le Togo” ont invité leurs compatriotes à observer une semaine de “grève du sexe”.Le but était d’obliger les hommes à s’investir davantage à leurs côtés et comme le soulignait Mme Isabelle Améganvi, membre du collectif :

 C’est pour nous une manière de contraindre tous les hommes (…) à s’investir davantage dans la lutte menée par le collectif “Sauvons le Togo” depuis plusieurs semaines“.

“Sauvons le Togo” regroupe neuf organisations de la société civile et sept partis et mouvements d’opposition. Il a organisé trois manifestations ces dernières semaines pour demander des changements avant les élections législatives prévues en octobre :

Sauvons le Togo” demande l’abrogation de nouvelles dispositions du code électoral adoptées par l’Assemblée nationale sans consensus dans la classe politique (…) le report à juin 2013 des élections législatives théoriquement prévues en octobre prochain, en raison de retards dans l’organisation du scrutin

Imprimer cet article