Témoignages Un jeune papa organisé


© Raphaël Goetter –  Ficklr.-

Arrivée en urgence aux Bluets à 4h09, Manon naît le 30 août  à 4h52 après une césarienne expresse .

Si je devais résumer l’expérience actuelle, tout est pour moi, peut-être pour nous les gars, question d’ORGANISATION, un mot, que-dis-je un concept, un principe philosophique, un art de vivre découvert sur le tard… C’est la première découverte d’un nouveau papa !

Première étape : mission exploratoire avant l’arrivée de la famille à la maison

La découverte de mes sentiments paternels (oui je suis trop heureux ! Elle est trop choupi !) s’accompagnait tant bien que mal de celle plus maladroite de l’apprentissage de la coordination logistique d’une véritable mission humanitaire d’urgence type MSF :

– Check up de l’état des stocks (langes, couches, savons, serviettes, fringues pour 0-1 mois).

– Etude de l’état des lieux : localisation de l’espace, état des besoins, identification des carences sanitaires avant arrivée de la maman et de la petite.

– Œil sur le chronomètre pour laver l’appartement de fond en comble : cuisine (lavage des poubelles, déballage de l’ensemble des produits du réfrigérateur, lavage manuel de chacune des pièces dudit frigo, passage de la serpillère, lancement du lave-vaisselle, de la machine à laver le linge avec les fringues de la maman et de la petite), salle à manger (aspirateur, parquet, poussière), chambres (aspirateur, parquet, poussière), salle de bain (lavage à fond du lavabo et de la baignoire, miroir), cuisine bis repetita (relavage de l’ensemble de la cuisine car les allers-retours non-organisés à cette époque ont naturellement tout resali).

– Œil sur l’Iphone pour intercepter le bus direction les Bluets.

– Douche pour reprendre ses esprits et réhydrater le bonhomme en sueur.

– Arrivée à temps avant l’arrivée des premières visites.

Deuxième étape : arrivée à la maison

– Enregistrement de la petite à l’état civil à la mairie avec les papas poules en tenant le délai des 3 jours de carence.

– Apprentissage expresse de l’hygiène de l’enfant (ma moitié ayant subi une césarienne, elle est alitée et donc nous avons dû rapidement nous organiser – oui encore – de manière égalitaire, enfin sans les douleurs pour moi – lors des 5 jours passés ensemble à la maternité).

– Aide à l’allaitement (non je ne donne pas le sein, mais je “stimule” la petite pour éviter les petits sommes en plein exercice).

– Application des multiples conseils donnés par le personnel soignant, sans compter bien naturellement les multiples câlins, chansons (improvisées, là il y a encore pas mal de travail).

– Levées nocturnes conjointes, et apprentissage de la découverte des besoins de l’enfant, et oui distinguer la fatigue nerveuse, le besoin d’être dorlotée, le pipi-caca, la faim et l’inclassable ne va pas de soi.

Le premier qui me dit que l’arrivée d’un enfant en bas âge dans la vie d’un couple est “naturel” je lui casse la gueule…

 

Julien

 

 

Imprimer cet article