Brèves Georgette Sand et l’inégibilité des élus accusés de harcèlement : « Fini de rigoler »

Georgette Sand a publié une lettre ouverte à destination des sénatrices et sénateurs qui recoivent, ce mardi 4 octobre, 3 amendements sur inéligibilité des élus condamnés pour violence. Le 1er juillet dernier, dans un hémicycle vide, les parlementaires avaient rejeté les textes en question. C’est effectivement « hilarant de s’adonner au “libertinage incompris” sans risquer de perdre son siège et son salaire de député. Qu’est qu’on s’esclaffe à mettre la main aux fesses des journalistes, alors qu’on est ministre« .  Sonnette d’alarme, Georgette Sand arrête de rigoler et appelle les citoyen-ne-s a en faire autant :  interpellons de toute urgence nos sénatrices/sénateurs !