Brèves Justice rendue pour les coiffeuses surexploitées de Château d’Eau !

Le combat mené par les employées du salon de coiffure du 57 Boulevard de Strasbourg à Paris (Xe) est emblématique. Ces 18 femmes étaient surexploitées, obligées de travailler 12 à 16h par jour, certaines privées de titre de séjour par les gérants, exposées aux vapeurs toxiques sans aération, privées de toilettes, et tout cela pour une rémunération minime. Jeudi dernier marque la fin d’un long combat commencé en 2014 contre les 2 patrons du 57 : la chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné l’un des gérants à 2 ans de prison et 31 800 € d’amende, et le deuxième à 10 mois de prison et 10 600 € d’amende. Un procès au pénal pour « traite d’êtres humains » va s’ouvrir bientôt.

Lire nos articles : Campagne des cinéastes pour la régularisation des travailleur-se-s du 57 boulevard de Strasbourg et Une lutte atypique de chinoises et d’africaines sans-papiers au 57 boulevard de Strasbourg