Articles récents Libérez Asli Erdogan !

Arrêtée chez elle dans la nuit du 16 au 17 août 2016, la romancière et militante des droits humains Asli Erdogan est toujours incarcérée à la prison pour femmes de Bakirköy, à Istanbul. Cette grande romancière turque risque la prison à perpétuité bien qu’un tribunal ait décidé sa libération. L’Etat a instantanément porté une nouvelle accusation contre elle empêchant ainsi qu’elle sorte.

Depuis la tentative de putsch du 15 juillet 2016, 130 journalistes ont été emprisonné-e-s, 170 médias interdits et 29 maisons d’édition fermées. Peu avant son arrestation, Asli Erdogan avait dénoncé la radicalisation du régime turc. Cette militante pour les droits humains, féministe, non-violente, est désormais accusée d’activisme terroriste. La raison ? Ses liens avec le peuple kurde, persécuté par le régime, et qu’elle a soutenu par l’intermédiaire d’un journal désormais censuré.

Les conditions de son incarcération relèvent de l’inacceptable : droits de défense bafoués – aucune conversation avec son avocat n’est possible à moins d’être filmée et enregistrée – ni médicaments, ni vêtements chauds…

Son dernier roman publié en 2003, Le Bâtiment de pierre, se déroule… en prison.

L’éditeur français Actes Sud qui publie ses livres organise le 12 décembre prochain une soirée de solidarité à la Maison de la Poésie (157, rue St Martin 75003 Paris.)

Un groupe de lectrices/lecteurs parisien-ne-s s’est joint à cette initiative en organisant des lectures publiques en différents lieux (librairies, médiathèques, théâtres, etc).

LECTURES :

Le 11 décembre à Marseille, librairie Maupetit (142 la Canebière Marseille 1er arrondissement), avec lecture-musique et projection photographique par Unn, écrivaine, Peache, guitariste et Wielfried, photographe . Le 14 décembre la même librairie consacrera une journée à l’autrice turque.

Le 11 décembre, à Lyon à 17h30 , librairie Terre de livres (86 rue de Marseille, 69 007), par le Collectif de solidarité « Lire pour qu’elle soit libre ».

Le 14 décembre à Bordeaux de 17h à 18h, à la Machine à Musique ( (17 rue du Parlement Sainte-Catherine) où plusieurs comédien-ne-s liront des textes d’Asil Erdogan.

Le 13 janvier à Chartres à 18h, le journaliste Patrice Louis interviendra  (Librairie L’Esperluète, 10 rue Noël Ballay).

Lectures également à Brest, Vannes.

Les organisatrices/organisateurs de manifestations en sa faveur ont reçu un lettre de remerciement d’Asli Erdogan :

« Cher(e)s ami(e)s,

Sous la pluie, vous êtes venu(e)s devant les portes de la prison, je suis très touchée. Je pense que je n’aurais pas pu le faire. Chaque jour qui passe à l’intérieur, est plus court, plus noir, mais je vais vous saluer avec une phrase que je viens d’apprendre : « On ne peut pas grimper sur les branches hautes de la réalité, avec désespoir. » 

Salutations, amitiés à toutes et à tous. Merci ! »

Asli Erdogan Prison de Bakırköy 28.11.2016

Malgré la menace de représailles, ses proches continuent de se mobiliser.

50-50 magazine

Signez la pétition pour sa libération 

Un recueil des articles d’Asli Erdogan, Désormais le silence ne t’appartient plus, sortira en France le 4 janvier chez Actes Sud, mais pas en Turquie.

Photo de Une: manifestation à Cracovie (Pologne) en faveur d’Asli Erdogan le 10 septembre 2016.