Articles récents Je résiste, j’existe !

« Je résiste, j’existe ! » est le titre du colloque que le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM) organise le 16 décembre prochain à Paris. Souad Chaouih est la secrétaire générale de l’ONG qui met à cette occasion le genre au cœur de ses actions.

Qu’est ce que le FORIM ?

Le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM) est une plateforme de fédération (FOSIM) et collectifs (COSIM) d’organisations issues des migrations (OSIM). Aujourd’hui le FORIM compte 44 membres et à travers ses membres, le FORIM regroupe en son sein environ 1000 organisations de migrant-e-s basées en France et représente les diasporas de plus de 20 pays d’Afrique subsaharienne, du Maghreb, d’Asie du Sud-est, des Caraïbes et de l’Océan Indien. Ces organisations travaillent à la fois dans les projets du vivre ensemble ici en France et des projets de développement local là-bas, dans leurs pays d’origine.

Le FORIM a t’il intégré la question genre et migration dans son approche depuis longtemps ?

Depuis sa création, le genre est au cœur des activités du FORIM et un sujet phare dans ses réflexions. Ensemble avec nos membres, nous menons des actions de plaidoyer, de sensibilisation, de renforcement des capacités visant à la fois à diffuser l’approche genre au sein de notre réseau et à lutter pour la promotion et le respect des droits des femmes et contre les stéréotypes liés au genre et à l’origine.

Preuve de l’engagement de ses membres, la thématique du genre a été un des trois sujets identifiés comme prioritaire pour notre réseau dans ses pratiques de capitalisation. Cela témoigne de la prise de conscience des membres du FORIM et de leur volonté de faire porter hautement ce sujet dans les instances et activités de notre plateforme.

Quel est le  thème du colloque du 16 décembre prochain : je résiste, j’existe ?

La question de femmes migrantes représente un axe majeur de la stratégie d’action du FORIM. Ainsi, afin de marquer et réaffirmer son engagement sur ce sujet en 2016 le FORIM organise une journée de réflexion autour des formes de résilience des associations, en particulier celles des femmes, dans la lutte pour les droits des femmes. Sous la thématique

Je résiste, j’existe !  Récits d’une lutte cachée

Les tables rondes qui auront lieu tout au long de la journée présenteront des expériences d’associations de femmes ayant un impact sur l’amélioration des conditions de vie des femmes et dans la lutte pour le respect de leurs droits. Les différentes associations couvriront différentes régions du globe avec les problématiques qui leur sont propres.

Qu’est ce que le prix Madiba qui sera attribué  lors de ce colloque ?

A l’occasion de ce colloque, le FORIM discernera la 3ème édition du Prix MADIBA que primera des associations de migrant-e-s ayant des projets qui visent à lutter contre les violences faites aux femmes et pour leur autonomisation.  

Le prix MADIBA a pour objectif de favoriser les échanges entre les associations participantes, ainsi que la circulation des bonnes pratiques et des savoirs.

Propos recueillis par Caroline Flepp 50-50 magazine

Je résiste, j’existe : Colloque le 16 décembre 2016 à la Mairie du 20ème de 9h30 à 19h (6 place Gambetta 75020 Paris).  

Le programme et les inscriptions en ligne sont accessibles. Pour plus d’informations contacter Marina Santos, msantos@forim.net, 01 44 72 02 88.

50-50 magazine est partenaire du colloque