Brèves Assassinat de militantes kurdes en 2013 : mort du suspect principal avant le début du procès

4 ans après l’assassinat de 3 militantes kurdes à Paris par les services secrets turcs, et à un mois de la date du procès, le principal suspect vient de mourir. Le Mouvement des Femmes Kurdes en Europe accuse l’Etat français de n’avoir eu de cesse d’empêcher une tenue rapide du procès, tout en connaissant l’état de santé du suspect. « Nous, les femmes kurdes, nous savons très bien que cette affaire est politique, que son élucidation éclairera la question kurde. Ceux qui ne veulent pas que la question kurde soit résolue, qui provoquent des guerres et des conflits inter-ethniques et/ou confessionnels ont empêché que cet assassinat politique soit élucidé. »   Le Mouvement appelle à un grand rassemblement protestataire le 7 janvier.