Articles récents «Du Blé en Herbe au Blé en Gerbes»

« Du Blé en Herbe au Blé en Gerbes » constitue le premier roman d’Édith Payeux, féministe engagée qui a consacré une part importante de sa vie à la défense des femmes, ainsi qu’à ses élèves en tant qu’enseignante de Lettres classiques et de Culture générale en Classes Préparatoires. Le présent roman porte la marque de ces divers engagements. Au lecteur averti, le titre évoque dans un premier temps la figure d’une autre femme de lettres elle aussi engagée pour la défense des femmes et l’amélioration de leur condition, la romancière Colette et son ouvrage « le Blé en Herbe.»

Le roman d’Édith Payeux mêle deux histoires qui s’entrecroisent, celle de Gabrielle et Laurent qui viennent de perdre leur fille de huit ans Amandine, et le mythe de l’enlèvement de Korè fille de Déméter par Hadès le dieu des Enfers dans la mythologie grecque, tout en proposant une interprétation résolument engagée de cet épisode tragique qui conduisit à la naissance des saisons.

L’atmosphère de ce roman est profondément virgilienne, et celui-ci est d’ailleurs convoqué explicitement. Si cette œuvre aborde entre autres le deuil, la relation mère-fille et la question du viol et de la douleur de ceux qui restent et doivent faire face à l’absence de l’être cher, ou encore la place de la femme dans notre société, une autre originalité profonde de celle-ci tient à sa forme ; en effet, à l’instar de « La Tentation de Saint Antoine » de Flaubert, le roman déjoue la hiérarchie ordinaire des genres, tenant à la fois du roman, de la prose poétique et, à certains moments, du texte théâtral.

Enfin, si le motif du viol est à l’origine de l’intrigue double de ce texte, le roman dans son ensemble est porté par un souffle lyrique et, loin de sombrer dans le pathos, il trouve son acmé dans une scène sensuelle d’un érotisme solaire, qui marque un tournant dans la quête de Déméter pour retrouver sa fille disparue. Abordant des thèmes lourds de sens et mêlant l’antique et le moderne, ce roman est une invitation à la réflexion, porteur d’espoir.

 

Gaspard De Valera, Traducteur