Brèves 123 femmes victimes de féminicide en 2016

D’après une étude sur les morts violentes au sein des couples en 2016, publiée par le ministère de l’Intérieur le 1er septembre, 123 femmes ont été assassinées par leur partenaires en 2016. Dans 49% des cas, le meurtre a pour cause le refus de séparation de l’homme.

Osez le féminisme ! dénonce « les nombreuses imprécisions dans les nombres et euphémisations des violences masculines que comportent la publication » du ministère de l’Intérieur. On y retrouve une catégorisation des crimes visant à faire baisser les chiffres : le rapport annonce 109 femmes en « couple officiel » tuées sous les coups de leur conjoint, tandis que 14 femmes « en couple non officiel » auraient été assassinées. Les chiffres sont non contextualisés : “9 personnes tuées dans le cadre de rivalités amoureuses” et  le rapport fait le choix d’utiliser des mots propre au vocabulaire patriarcal : “auteurs” pour “agresseurs”, “dispute” invoquée comme le mobile d’un féminicide. OLF ! demande la reconnaissance du féminicide.