Brèves Paris 2024 et l’apartheid sexuel ?

La ligue du droit international des femmes et la coordination française pour le Lobby européen des femmes demandent à la ministre des Sports de dénoncer l’apartheid sexuel dont les athlètes iraniennes et saoudiennes sont victimes. Lors d’un récent match qualificatif pour la coupe du monde de football qui opposait l’équipe syrienne à l’équipe iranienne, en Iran,  les supportrices syriennes étaient cheveux au vent, tandis que les Iraniennes étaient bannies du stade.

L’interdiction, faites aux femmes, de rentrer dans les stades est contraire à la lettre et à l’esprit de la Charte Olympique. La France doit affirmer clairement qu’elle n’admettra aucune discrimination envers les femmes pendant les JO 2024.