Brèves \ Monde Une présentatrice égyptienne, “victime” de violences conjugales

En Égypte, la journaliste Manal Agha est apparue à l’écran, le visage tuméfié, comme si son conjoint l’avait battue, pour présenter son émission “Samak Laban Tamr Hindi” (“Poisson, Lait, Tamarin”).

En réalité ses contusions n’étaient dues qu’à du maquillage, mais la journaliste souhaitait ainsi dénoncer les violences faites aux femmes en Égypte et encourager les victimes à en parler.

Près de la moitié des Égyptiennes sont victimes de violences conjugales

Imprimer cet article