Articles récents \ Culture \ Livres Lectures féministes

Beyoncé est-elle féministe ? et autres questions pour comprendre le féminisme

« Y’a-t-il des “trucs de meufs” ou des “trucs de mecs”» ? », «Pourquoi y’a-t-il des femmes nues partout?» ou encore «que faire si l’on a été harcelée en ligne ?». Autant de questions auxquelles s’efforce de répondre ce livre à l’initiative de l’association Osez le féminisme. A travers une approche ludique et instructive, les autrices, Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu offre un bon panorama du féminisme et des réponses que l’on peut opposer au sexisme quotidien. Les nombreuses illustrations, la variété des sujets, la langue simple et accessible en font une excellente approche pour quiconque, jeune ou moins jeune, souhaite découvrir le féminisme, ses combats et ses enjeux. Un livre à mettre entre toutes les mains.

Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu : Beyoncé est-elle féministe ? Et autres questions pour comprendre le féminisme, Ed First 2018

 

Mon cœur dans la montagne

  Mon cœur dans la montagne est un roman historique que l’autrice Manuela Gay-Crosier qualifie de féministe. Une jeune femme de notre époque en mettant sur pieds une exposition d’un peintre anglais du 19eme siècle découvre un cahier qui raconte son histoire et l’histoire de Mathilde une jeune femme de la vallée du Trient dans le Valais

La vie de Mathilde, au 19éme siècle, dans les montagnes du Valais atteste de la force absurde du patriarcat consommé, distillé tous les jours dans la vie paysanne dans ces vallées reculées. Tout y est : les ragots, les secrets de famille, la chape de la honte toujours posée sur l’existence des femmes, les sorcières, et aussi l’amour. Le mouvement de va-et-vient entre les deux héroïnes nous donne un relief historique à la bataille des femmes pour leur liberté dans les montagnes. Le livre a obtenu le prix du livre de montagne du Festival International du film alpin des Diablerets (FIFAD) 2018.

Manuela Gay-Crosier : Mon cœur dans la montagne, Ed. Plaisir de lire 2018

 

Le Prieur de Meillerie

Sidonie Bochaton est archéologue originaire du Chablais (Haute Savoie). C’est en étudiant le monastère de Meillerie (Haute Savoie), qu’elle a retrouvé des archives à Turin qui parlent de la vie quotidienne des chanoines réguliers de Saint Augustin au 13ème siècle. Une enquête commanditée par le comte de Savoie en 1267 a attiré son attention. Celui-ci s’inquiétait des débordements de Meillerie du fait des pouvoirs judiciaires des chanoines. Il envoie son juge à Meillerie, il interroge 20 témoins qui sont évidemment uniquement des hommes. Sidonie Bochaton insiste, « les hommes parlent des hommes. » Le document est très long et il n’y a qu’une seule mention de femme et elle est au centre d’évènements dramatiques. Cette femme était la concubine du prieur de Meillerie. Les textes, explique-t-elle, parlent aussi bien d’une femme qui travaille avec les hommes que d’une femme « honnête. » En réalité, rien n’est dit de cette femme qui visiblement était au centre de l’histoire. Sidonie Bochaton souligne que les documents historiques ne mentionnent pour ainsi dire les femmes.

Sidonie Bochaton a décidé de donner une identité à cette dame et en fait le personnage principal. Elle prend résolument le point de vue féminin que les textes ignoraient pour narrer cette histoire. Cette femme va tenter de s’affranchir des obligations imposer aux femmes, c’est-à-dire le mariage et la reproduction. Elle va essayer de vivre sa vie comme elle l’entend et bien sûr ne pourra maintenir cette liberté très longtemps. Un livre construit avec talent entre fiction et réalité qui parle d’émancipation et de liberté au féminin.

Sidonie Bochaton : Le Prieur de Meillerie, Ed Cabelia 2018

Ces deux derniers romans ont été présentés au 28éme salon international du livre de montagne de Passy intitulé Haut Féminin. Tous les deux montrent la montagne comme un lieu d’émancipation et de quête de liberté.

 

Brigitte Marti et Marion Tilly 50-50 magazine

Imprimer cet article