Brèves UN Watch dénonce l’élection du Yémen au poste de vice-présidente du CA d’ONU Femmes

«Élire le Yémen pour protéger les droits des femmes revient à confier à un pyromane le poste de chef des pompiers de la ville. Comment l’ONU pourrait-elle choisir le Yémen, un pays qui tolère les mutilations génitales féminines, refuse aux femmes l’hospitalisation sans l’autorisation d’un parent de sexe masculin et considère que le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’un homme ?» a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch, un groupe non gouvernemental de défense des droits humains.

UN Watch appelle le chef de l’ONU, Antonio Guterres, et la haute-commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, à «dénoncer cette décision absurde et moralement odieuse, qui envoie un message erroné de la part de l’organisation même censée protéger les femmes de la discrimination

Le Yémen a été classé au 149ème rang  sur 149  dans le Rapport mondial sur l’écart entre les sexes, publié en 2018 par le Forum Economique Mondial.

Imprimer cet article