Brèves Simone Veil encore victime d’anti-sémitisme

Simone Veil, déportée à Auschwitz à l’âge de 17 ans, première femme secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature à 43 ans en 1970, a fait voter la loi sur la légalisation de l’IVG en 1975. Députée européenne, ministre à plusieurs reprises, elle a aussi été extrêmement active pour faire vivre le souvenir de la Shoah. Après son décès et sa panthéonisation en 2017, une série de photos grand format composant une exposition biographique avait été présentée sur les grilles du Panthéon. Elles avaient été vandalisées.

Des pochoirs muraux représentant son portrait disposés dans des rues de Paris ont encore, en Février 2019 suscité l‘agressivité contre cette femme exceptionnelle, victime jusqu‘après sa mort de l‘anti-sémitisme qui l‘aura accompagné toute sa vie.

Imprimer cet article