Brèves #VieDeMère doit pouvoir rimer avec carrière

Les résultats de l’enquête du Conseil Supérieur à l’Égalité Professionnelle auprès des salarié.es de 10 grandes entreprises confirment les témoignages reçus par l’Ugict-CGT lors de sa campagne «#viedemere, avoir une carrière c’est toute une histoire.»

80 % des femmes ont déjà entendu des remarques sexistes sur la maternité au sein de leur entreprise.

75 % des femmes estiment que la maternité a un impact négatif sur la carrière, et 50% d’entre elles disent l’avoir vécu à titre personnel.

73 % des répondant.es estiment que la parentalité est insuffisamment prise en compte dans l’organisation du temps et des lieux de travail.

70 % des femmes contre 30 % des hommes modifient leur organisation de travail dans l’année suivant la naissance de l’enfant.

55 % des mères contre 8 % des pères disent s’occuper majoritairement des tâches parentales.

L’Ugict-CGT interpelle le gouvernement et le patronat. La parentalité est un investissement collectif et un choix de société. Il est temps de réduire le temps de travail, pour les hommes comme pour les femmes, et d’investir dans la petite enfance.

Imprimer cet article