Brèves Congé parental européen: la France fait obstacle

Une directive européenne octroie aux pères ressortissants de l’Union européenne 10 jours de congé paternité et un congé parental de 4 mois, dont 2 mois non-transférables.

Selon la journaliste Lucie Hennequin, l’État français a tout fait pour limiter la portée de cette nouvelle législation européenne.

“La principale raison donnée par les femmes de 20 à 64 ans à leur inactivité est le fait d’avoir à s’occuper d’un enfant ou d’un proche handicapé, alors que ce motif n’apparaît quasiment jamais comme une des raisons invoquées par les hommes inactifs de la même tranche d’âge”, souligne un rapport de l’Institut de Recherches Économiques et Sociales (IRES).

Nous avons fait face à un monde patronal assez violent, qui a tout fait pour protéger la compétitivité des entreprises, sans voir les contre-exemples que sont les pays scandinaves en matière de droits parentaux”, explique Marie Arena, eurodéputée (S&D) porteuse de la directive. Elle ajoute: “Macron a annoncé dans son discours à Strasbourg qu’il ne paierait pas un euro pour un nouveau droit.”

Imprimer cet article