Brèves Women 7 interpelle le G7

Le Sahel, le financement du développement, l’accès à un emploi décent, l’éducation des filles… C’est le programme de la réunion des ministres du Développement et de l’Education des pays du G7 et du G5 Sahel, les 4 et 5 juillet à Paris.

Pour l’occasion, le collectif Women 7 qui réunit les associations féministes du G7 appelle tous les pays du G7 à intégrer pleinement les droits des femmes à l’agenda. Les femmes et les associations féministes doivent participer aux systèmes de gouvernance du G7 et du G5 Sahel, y compris dans le cadre de la prévention et résolution des conflits. Les droits des femmes et des filles doivent être intégrés dans toutes les initiatives des pays du G5 Sahel et du G7. Le W7 revendique  également une réelle éducation sexuelle dans ces pays pour prévenir les violences faites aux femmes et estime que c’est « le maillon manquant » de ces réunions. Pour mettre en œuvre ces politiques, il réclame plus d’aide publique au développement (APD) pour les politiques du genre.

L’objectif d’ici 2025, 85% de l’APD des pays du G7 doit intégrer le genre dont 20% dédié à l’égalité femmes/hommes.

Imprimer cet article