Brèves Solidarité avec les femmes de l’hôtel Ibis des Batignolles

Le « Grenelle Violences Conjugales » vient de commencer. Depuis l’annonce de sa tenue, 27 femmes sont mortes tuées par leur conjoint ou ex. Ces meurtres auraient pu être évités. Les féministes connaissent les solutions à mettre en œuvre, elles qui apportent depuis des années leur solidarité aux femmes victimes. En outre, se limiter aux seules « violences conjugales » révèle une totale incompréhension du continuum des violences masculines contre les femmes.

Nous féministes, en toute unité, continuons à nous mobiliser contre les violences contre les femmes pour exiger une loi-cadre et un milliard d’euros pour l’appliquer. Nous manifesterons notre colère devant les commissariats, les Palais de justice et  les Ministères concernés, dont celui des finances. 

Cette violence systémique est partout : les femmes de l’hôtel Ibis des Batignolles sont en lutte depuis le 17 juillet contre la précarité. A cette occasion, il a été révélé qu’un viol a été commis par un ex directeur sur une femme de chambre, il y a 2 ans. 

Nous manifesterons notre solidarité auprès d’elles le samedi 7 septembre à 12 h 30 au piquet de grève devant l’hôtel Ibis des Batignolles.   

Abandon de famille, Chiennes de garde, CGT Paris, Collectif CIVG Tenon, Collectif National pour les Droits des Femmes, Encore Féministes, Femmes migrantes debout, France Insoumise, HF Ile de France, Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie, Maison des femmes de Paris, Maison des Femmes de Montreuil, Mémoire Traumatique et Victimologie, Parti de Gauche, Parti Communiste Français, Planning Familial, SKB, Zéromacho.

Imprimer cet article