Brèves Qui veut tuer le Planning Familial?

En septembre 2019, Charlie Hebdo réalisait une enquête affirmant que le Planning Familial souhaitait retirer le mot “laïcité” de ses statuts, déclenchant ainsi une vague d’attaques de la part de certains médias contre l’association féministe ainsi qu’une menace de suspension de fonds de la part de Marlène Schiappa. Information mensongère, puisque ce terme n’a en réalité jamais fait partie des chartes de l’association jusqu’en 2016.

A ces accusations, le Planning Familial répond : “Pour la énième fois, Le Planning se retrouve dans l’oeil d’un cyclone médiatique. Devant tant d’acharnement à son égard, le Planning s’interroge sur:

  • l’éthique de certains journalistes et de médias qui sans s’informer à la source, extraient des propos hors de leur contexte pour poser des débats de façon délétère,
  • la posture de certains partenaires institutionnels et associatifs qui relaient des informations non vérifiées,
  • la méthode de communication qui consiste à adresser aux médias une lettre avant même qu’elle ne soit envoyée à ses propres destinataires, les co-présidentes du Planning,
  • cette soudaine et lourde suspicion qui fait du Planning un “traître au féminisme et à la laïcité”, ce qui permet d’évacuer les débats et bilans de politiques publiques […]

Le Planning Familial est toujours (ben oui!) une association féministe et laïque (statuts et charte)… “

Imprimer cet article