Brèves 123ème féminicide, #NousToutes mobilisé.es

Alors que l’on vient d’apprendre le 123ème féminicide, égalant le triste record de 2018, le collectif #NousToutes est plus déterminé que jamais à mener ses actions. La semaine dernière le collectif a organisé 5 die-in simultanés sur 5 places parisiennes, ainsi qu’une action devant le Palais de l’Elysée. Cette semaine place à deux nouveaux événements.

Le 23 octobre à 19h​, place du Panthéon (75005), des centaines de militant.es formeront une chaîne humaine pour crier leur colère contre les féminicides et les violences que subissent des milliers de femmes et d’enfants, et pour dénonce l’inaction du gouvernement.  Le 26 octobre à 14h30, place Georges Pompidou (75004), des militant.es établiront une «zone sans harcèlement» et donneront vie à une société sans sexisme ni violences masculines.

L’objectif de ces deux actions ? Pointer du doigt et dénoncer l’ensemble des violences sexistes et sexuelles, sensibiliser les citoyen.nes. et fédérer le maximum de monde pour sa grande marche nationale contre ces violences, le 23 novembre à Paris.

#NousToutes est persuadé.es qu’une sensibilisation de tous et toutes peut permettre d’éradiquer les violences masculines, et obliger le gouvernement à engager une politique publique à la hauteur de cet enjeu de société et de santé publique.

Chaque jour en France, 250 femmes et 450 enfants sont victimes de viol ou de tentative de viol. Un tiers des femmes a déjà subi du harcèlement sexuel au travail, 59 % des lesbiennes des discriminations et des violences, sans oublier la transphobie, la grossophie, le racisme, le validisme…

Imprimer cet article