Brèves Quand elle nous dansait

Avec Quand elle nous dansait,Toufan Manoutcheri nous entraîne avec gravité et humour dans le foisonnement de ses souvenirs d’enfance et l’histoire de sa famille, entre l’Iran qu’elle a dû quitter en 1979 et la France d’aujourd’hui.

Animée d’une belle énergie et du talent d’incarner furtivement les personnages qu’elle évoque dans ce one woman show, Toufan Manoutcheri, mise en scène par Pauline Christophe, transforme à volonté ce petit espace scénique en jardin ou en prison sordide…et même en cabinet de psychanalyste ! Entre rires et larmes, entre danse et souffrance, entre présence maternelle et absence paternelle, elle s’interroge sur ce qui lui a permis de devenir la femme, la comédienne, qu’elle est aujourd’hui. Enracinée dans une double culture qui enrichit sa compréhension du monde, elle rejoue les épreuves de la migration vue par ses yeux d’enfant qui continue à pleurer un père assassiné. Son désir de revoir l’Iran est immense, mais se résoudra-t-elle à faire les quatre photos d’identité en portant le voile islamique que lui demande la théocratie si elle veut obtenir un passeport et retourner en Iran se réconcilier avec son passé ? Pourquoi est-ce si difficile de franchir le pas ?

Quand elle nous dansait théâtre des Trois bornes à Paris,tous les dimanches soir à 20h jusqu’au 26 janvier.

Imprimer cet article