Brèves Barbie se moque des droits des femmes !

Les fêtes approchant, vous envisagez peut-être d’offrir aux enfants de votre entourage des jouets de la célèbre marque Mattel. L’enquête menée par ActionAid en partenariat avec l’ONG China Labor Watch risque de vous faire changer d’avis.

Une enquêtrice s’est “infiltrée” pendant plusieurs semaines dans l’usine Foshan Nanhai Mattel en Chine. Son constat est alarmant : cadences infernales, salaires excessivement bas, manque de protection contre les produits toxiques manipulés, harcèlement sexuel. Sur ce dernier point, au cours de l’enquête, 4 ouvrières sur 10 ont fait part de situations pouvant être qualifiées de harcèlement sexuel.

ActionAid appelle Mattel à se montrer exemplaire et à garantir un cadre de travail serein dans ses usines. L’entreprise « peut et doit mettre en place une procédure interne de signalement des situations de harcèlement sexuel et des voies de recours qui protègent les plaignantes contre des mesures de rétorsion et prévoient le licenciement des auteurs de tels actes » estime l’ONG.

 

Imprimer cet article