Articles récents \ Île de France \ Société Coller pour se réapproprier l’espace public

A l’origine du mouvement des colleuses contre les violences sexistes et sexuelles, il y a Marguerite Stern, une ancienne FEMEN, qui fait son premier collage à Marseille en 2019. Depuis le mouvement s’est répandu dans le monde entier. A Paris, Typhaine D, artiste et formatrice féministe et Juliette Mercier, militante féministe, illustratrice, psychologue organisent ces actions qui permettent aux femmes de se réapproprier l’espace public. Leur dernier collage dénonçait deux hommes accusés de violences : Dominique Boutonnat, toujours président du Centre National du Cinéma et Gérard Depardiable ! toujours sur les écrans.

 

Propos recueillis par Caroline Flepp 50-50 Magazine

print