Non classé

Pour la suppression de la double clause de conscience dans la loi de 1975 !

La clause de conscience spécifique sur l’avortement a été instaurée par la loi de 1975 : Article L2212-8 du Code […]

Défendez-vous, le guide des femmes qui prennent leur sécurité en main

Vous êtes une femme et vous voulez prendre votre sécurité personnelle en main ? Vous voulez vous défendre contre les […]

Journée internationale des migrant.es

Le 18 décembre commémore l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de toutes les travailleuses et tous […]

La loi contre le système prostituteur en danger !

Le conseil d’Etat examinera ce mardi une question prioritaire de constitutionnalité contre la loi prostitution d’avril 2016. Déposée en septembre […]

Les femmes djiboutiennes de Belgique en grève de la faim

Le 25 avril, un mois après le début de la grève de la faim entamée par 10 femmes djiboutiennes en […]

L’intégration du genre dans les politiques européennes

La deuxième journée consacrée au genre par les assises de l’Institut Emilie du Chatelet a élargi les frontières pour se demander comment le genre sert aujourd’hui à élaborer les politiques. Agnès Hubert, conseillère au Bureau des Conseillers de Politique Européenne, a évoqué celles de l’Union Européenne.

Questions de genre et histoire de l’art : quelle transmission possible ?

Invitée des Assises de l’Institut Emilie du Châtelet « Le genre, à quoi ça sert ? », Fabienne Dumont est historienne de l’art, critique d’art et enseignante. Elle s’intéresse depuis ses premiers travaux universitaires, à partir du milieu des années 1990, aux questions féministes, élargies ensuite aux réflexions de genre et “queer”.

Kadhafi : dans le harem de l’ogre

Grand reporter au journal Le Monde, Annick Cojean publie un livre-enquête, au coeur du harem de l’ancien dictateur libyen. En ressort le portrait d’un monstre sadique, un dictateur qui a mis l’Etat au service de son appétit sexuel maladif. Parmi ses victimes, de très jeunes filles, subissant dans cette société traditionnelle la double peine du viol et du crime d’honneur, mais aussi des hommes, humiliés pour mieux servir la toute-puissance du guide.

@Elosterv

Retrouvez les autres dessins de Elosterv sur son blog.       FacebookTwitterLinkedin

“La société civile marocaine s’est emparée du genre”

Invitée des Assises de l’Institut Emilie du Châtelet « Le genre, à quoi ça sert ? », Zohra Mezgueldi, professeure de littérature à l’université de Casablanca et initiatrice du Master Genre, Société et Culture,a présenté le travail effectué sur le genre par la société marocaine. Un bilan plutôt positif dans un pays où il reste pourtant beaucoup à faire en matière d’égalité des sexes.

L’enjeu de la féminisation des fédérations sportives

Le 16 octobre, Femix’Sports organise un colloque “Femmes dirigeantes et fédérations sportives”. Partenaire de l’événement, EGALITE a interviewé sa présidente, Marie-Françoise Potereau, sur la place et le rôle des femmes dans les fédérations sportives. Chiffres à l’appui, immersion dans le monde du sport.

@Elosterv

    Dessins de Elosterv à découvrir sur son blog. FacebookTwitterLinkedin

Christophe Barbier attaqué sur ARTE pour son sexisme

Christophe Barbier flingué par les féministes… par puremedias FacebookTwitterLinkedin

Gloria Garcia, pour une banane sans cicatrice

Raconter son expérience, Gloria Garcia sait faire. Syndicaliste et féministe aguerrie, elle est, depuis une vingtaine d’années, membre de la coordination des syndicats de la banane et syndicats agro-industriels du Honduras (COSIBAH). En tournée en France pour soutenir la campagne du Juste Fruit, elle revient sur son parcours.

Sophie, femme, jeune et médecin de campagne

Ses patients l’appellent par son prénom, ou « la p’tite », cette jeune médecin de campagne a la passion d’être au plus près des gens, de les entendre en les soignant.

Farida : La force au jour le jour

Farida a 40 ans. Elle a quitté l’Algérie il y a une dizaine d’années pour échapper à un mariage forcé. Là-bas, elle était institutrice. Ici, elle est caissière dans une supérette.

© Adam Jones Ph.D - Flickr

Où fait-il bon être une femme ?

L’ONG Save The Children a dressé le portrait de la condition féminine dans 169 pays. Mortalité, éducation, pouvoir, tout est passé au peigne fin. Dans les pays riches, c’est la Norvège qui remporte la course et les Etats-Unis qui ferment la marche.

Hannah, élève des ateliers Corps et féminité. © Florencia Valdés Andino

(Re)trouver l’estime de soi : femmes métamorphosées par la danse

Depuis le mois d’avril, la chorégraphe Maxence Rey travaille avec une vingtaine de femmes issues des milieux sociaux et culturels les plus divers. A travers la danse et autres pratiques, l’artiste les initie à l’exploration de leur corps et esprit. Les ateliers, Corps et féminité, se sont achevés le jeudi 21 juin dernier. Elles en sont sorties métamorphosées.

Nour © Sabreen Al’Rassace

« Maintenant, je vais vivre ! »

Le 19 octobre 2011, celle qui se fera appeler Nour dans cet article est arrivée en France, fuyant l’Arabie Saoudite, sa société et sa famille, pour pouvoir vivre telle qu’elle est, une femme qui aime les femmes, une lesbienne. Portrait.

Médias

FacebookTwitterLinkedin

Institutions

FacebookTwitterLinkedin

François Hollande et l’égalité : du temps des promesses à celui de la réalisation

EDITO. Le 13 avril dernier, le candidat François Hollande présentait, par le biais des candidates du PS aux prochaines législatives, 40 engagements en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. Depuis hier au soir, l’espoir d’une égalité réelle est-il permis ?

Marie-Arlette Carlotti

« L’égalité n’est pas une valeur courante pour Nicolas Sarkozy »

Marie-Arlette Carlotti est responsable du pôle égalité femmes-hommes de l’équipe de campagne de François Hollande. Elle a répondu aux questions d’EGALITE.

La santé des femmes, un investissement rentable ?

Elisabeth Hofmann, de l’association Genre en action, a participé au Forum de l’Awid. Elle s’insurge contre le contenu de la session «Investissez dans les femmes – cela paye!», abordant la santé et le bien-être des filles et des femmes en termes de rentabilité. Pour elle, utiliser le langage des bailleurs potentiels, c’est vendre son âme.