Culture Le patron de Radio France distingué par
La Barbe

Lors de la remise du Prix de la personnalité culturelle 2010, co-organisé par Radio France, l’agence Community et Kantar Media, le groupe d’action féministe La Barbe a tenu à féliciter ironiquement hier Jean-Luc Hees, président de Radio France pour la sélection exclusivement masculine des personnalités susceptibles de remporter le prix (*).

D’après La Barbe, Jean-Luc Hees, avant même que le comité de Barbues n’intervienne, a tenu à s’excuser pour la composition masculine de la liste de nominés : « J’ai pris soin de dire bonsoir à toutes parce que ce prix a je crois, heurté, et heurté aussi légitimement la sensibilité de certaines de nos amies féministes. […] Qu’y puis-je, moi qui ne vis que pour et par les femmes, qu’y puis-je si la méthodologie retenue a décidé statistiquement de nommer exclusivement des hommes parmi les nominés de la liste finale. J’en suis juste contrit, vous pouvez me croire, j’avais même pensé à annuler simplement cette remise des prix… »

De bonnes dispositions envers les femmes illustrées par une autre déclaration du patron de Radio France retranscrite par La Barbe : « On a franchi ce matin un pas historique ici à Radio France dans ce combat pour la parité. Des femmes pourront assurer des flashs d’actualité à FIP. Alors, ça ne vous dit rien, mais cela fait quarante ans que l’information est assurée exclusivement par des hommes à FIP. Ça n’a rien à voir avec votre manifestation ! »
Un pas effectivement historique pour cette radio célèbre pour ses animatrices à la voix sexy censées faire patienter les automobilistes franciliens coincés dans les embouteillages.

Après l’indignation de Marie Desplechin dans son article Votez pour le Ken le plus sexy de la culture avec Radio France ! paru sur le site Rue89, La Barbe avait appelé hier à « un rassemblement massif de félicitations devant la Maison de Radio France pour célébrer le viril lauréat 2010 », soutenu par l’association H/F qui lutte contre les discriminations femmes/hommes dans le domaine de l’art et de la culture.

Lors de ses diverses actions de femmes aux barbes postiches, le collectif La Barbe récompense ou encourage les institutions, comités d’administration, groupes de réflexion exclusivement masculins. A suivre sur leur site

Dans toute cette agitation, nous n’avons pas eu l’occasion de féliciter le gagnant du prix, le photographe et cinéaste Raymond Depardon, qui mérite sans doute cette distinction.

(*) Sur les huit personnalités présélectionnées par un panel de 550 professionnels de la culture, huit étaient des hommes : Laurent Le Bon, Pierre Bergé, Jean Nouvel, Jean-Jacques Aillagon, Karl Lagerfeld, Angelin Prejlocaj, Michel Houellebecq, Raymond Depardon.

Catherine Capdeville ÉGALITÉ

image_pdfimage_print