Brèves Silence du gouvernement suite au recours gracieux pour non-application de la loi 2001 sur l’IVG

Le 10 janvier 2011, l’Ancic, la Cadac, et le Planning familial déposaient un recours gracieux pour non application de la loi 2001 sur l’IVG, la contraception, et l’éducation à la sexualité auprès du Premier ministre, François Fillon (voir notre article du 19 janvier).

Deux mois plus tard, les trois associations dénoncent le silence du gouvernement, silence d’autant plus préoccupant que l’accès aux soins devient de plus en plus difficile et l’information en milieu scolaire de plus en plus rare.

Les associations réitèrent leur volonté de saisir le conseil d’Etat si aucune réponse ne leur était apportée dans les deux mois, délai de réponse dont disposait le Premier ministre.

image_pdfimage_print