Brèves Des manifestantes égyptiennes forcées de subir des tests de virginité

Amnesty International a appelé le 23 mars les autorités égyptiennes à enquêter sur les graves allégations faisant état d’actes de torture, notamment de tests de virginité forcés, infligés par l’armée à au moins 18 manifestantes arrêtés sur la place Tahrir le 9 mars.

Amnesty International a été informée par des manifestantes que l’armée les avaient battues, soumises à des décharges électriques, fouillées au corps tandis que des soldats les photographiaient, puis forcées à subir des tests de virginité et menacées de poursuites pour prostitution.

Plusieurs d’entre elles ont été condamnées à un an de prison avec sursis.

image_pdfimage_print