Brèves Regards de femmes réagit au viol d’une jeune adolescente à la gare Lyon Part-Dieu

A la suite du viol d’une jeune fille de 14 ans par quatre adolescents à proximité de la gare de la Part-Dieu en plein jour dans le centre de Lyon, l’association Regards de femmes se dit affligée par des commentaires selon lesquels la jeune fille n’aurait pas explicitement exprimé son refus.

Regards de femmes dénonce « la pollution de l’imaginaire des jeunes » par la banalisation des images publicitaires à caractère sexuel et l’accès aisé aux images pornographiques, rappelant que les adolescents ignorent la réalité des violences sexuelles.

Pour l’association, la pénalisation des clients de prostitué-e-s serait un message fort en direction des jeunes pour insister sur l’interdiction d’imposer un rapport sexuel contre de l’argent ou des menaces.