Brèves Le harcèlement devient un motif de licenciement au FMI

Le Fonds monétaire international (FMI) a rendu public hier son nouveau code de conduite.
Le nouveau règlement, qui avait été approuvé le 6 mai, fait suite à l’affaire Piroska Nagy, du nom d’une économiste du FMI avec laquelle Dominique Strauss-Kahn avait eu une relation extraconjugale en 2008.

Le harcèlement devient un motif de sanction voire de licenciement. Le code s’applique à l’ensemble du personnel du FMI, employé-e-s comme membres du conseil d’administration. Une liaison entre un-e supérieur-e et sa-son subordonné-e est désormais assimilée à un conflit d’intérêts potentiel.

image_pdfimage_print