Brèves Egypte : des tests de virginité forcés sur les manifestantes arrêtées

Dans un communiqué daté du 26 juin, Amnesty International dénonce les tests de virginité forcés pratiqués sur des manifestantes égyptiennes arrêtées par les militaires.

« Des tests de virginité ont été pratiqués pour protéger l’armée contre des accusations possibles de viol », a déclaré le général Abdel Fattah al-Sisi, chef du renseignement militaire égyptien, lors de sa rencontre avec Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty.

Après avoir recueilli des témoignages de femmes arrêtées sur la place Tahrir le 9 mars dernier, l’ONG avait déjà condamné cette pratique admise par les responsables de l’armée. Elle réaffirme être opposée à ces tests « quelles que soient les circonstances ».

image_pdfimage_print